Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 16:00
Georges Clemenceau, le tigre zen…

Rugissements à l'Assemblée

« Races supérieures ! Races inférieures ! Pour ma part, j'en rabats singulièrement depuis que j'ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d'une race inférieure à l'allemande. [...] Race inférieure, les Hindous ! Avec cette grande civilisation raffinée qui se perd dans la nuit des temps ! Avec cette grande ­religion bouddhiste qui a quitté l'Inde pour la Chine, avec cette grande efflorescence d'art dont nous voyons encore aujourd'hui les magnifiques vestiges. La conquête que nous préconisons, c'est l'abus pur et simple de la force que donne la civilisation scientifique sur les civilisations rudimentaires pour s'approprier l'homme, le torturer, ou extraire toute la force qui est en lui en profit du prétendu civilisateur. Ce n'est pas le droit, c'en est la négation. » En réponse à Jules Ferry à l'Assemblée, en 1885.
« Que voulez-vous, je suis bouddhiste ! » lance le Père la Victoire (1841-1929) au journaliste du Gaulois qui le cueille à la sortie d'une cérémonie rituelle au musée Guimet, en 1891. A une époque où l'arrogante Europe joue aux dominos avec le reste du monde et que la France incarne la seconde puissance coloniale, rien n'arrête le Tigre — surnom étranger à sa passion pour l'Asie, qu'il gagna au ministère de l'Intérieur en 1906, après avoir bondi de fureur sur un préfet. En 1893, il impose un département asiatique au Louvre et l'ouverture du musée d'Ennery, à Paris, « parce que cette civilisation est plus ancienne que la nôtre, [que] leurs ancêtres étaient plus policés quand nos aïeux n'étaient que des barbares aux prises avec les loups dans les forêts de la Gaule », écrit celui pour qui l'égalité des races implique l'égalité des cultures !

Et Dieu, dans tout ça ? Bouffeur de curés, Clemenceau parle de « religion athée » pour ce Bouddha qui n'a pas proclamé un dieu, mais invite à « une réforme de l'individu ». Il exècre l'évangélisation forcée : « les députés de Jésus. », Jésus : « qui s'en tenait seulement à l'amour de l'humanité » quand « Bouddha affirme la solidarité de toutes les existences terrestres ». Une harmonie du vivant à l'échelle cosmique...

A 79 ans, Clemenceau honore une invitation à se rendre aux Indes , un voyage par-delà les livres, l'occasion de parler aux bouddhistes ou aux hindouistes, de les voir agir, de comprendre leur religion. Ceylan, Singapour, l'Indonésie, la Malaisie, la Birmanie, l'Inde. Six mois. Partout il est accueilli en héros. Partout il s'émerveille avant tout de l'omniprésente « illumination du mystique sourire », préférant le dépouillement radieux du bouddhisme origi­nel aux « dieux tarabiscotés, à trente-six têtes et à trente-six jambes » des hindous. ExtraitsTélérama n° 3349 Exposition musée Guimet Paris musée des arts Nice

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories