Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 12:12
Pourquoi avons nous besoin d'utopie

Quand on parle de désir on pense au manque (voir article en tapant dans recherche à droite André Comte Sponville) alors qu'il peut être un besoin de se projeter, un moteur de la volonté.

Se projeter nécessite une ouverture de l'imaginaire une façon d'envisager la vie, un moyen de combattre la résignation.
L’utopie pousse au besoin de création, d'initiatives, une utopie alliée au pragmatisme pour en faire une réalité.
On peut envisager de désirer sans convoiter alors que dans notre situation de consommation actuelle on est plus dans le fait de convoiter sans désirer, assujettis tels des enfants dans l'envie.

Ne sombrons plus dans le divertissement qui devient diversion dans un problème de l’occupation de l’espace et du temps.

L'être humain est un être symbolique sujet à des crises indissociables de la vie avec celle originelle de la séparation, de l'éloignement 3 - 6ans, de l'autonomie crise d'identité à l'adolescence puis de l'émancipation du jeune adulte. S'en suivront toutes les autres crises de la quarantaine, cinquantaine, soixantaine…jusqu'à la crise finale.
Toutes crises conjoncturelles qui nous projettent en des maux pour un bien dans une remise en mouvement salutaire pour sortir de la répétition.
L'objectif étant de comprendre finalement que l'obstacle principal n'est pas tant extérieur qu’intérieur, il vient bien de nous même.
C'est un cheminement où l'on peut rendre ce chemin en quête de choix, l'utopie est cette possibilité de créer des choix : c’est ce qui nous distingue des animaux.
Être libre c'est choisir l'altérité, l'alternative. De quoi suis je capable en réalité ?
La conscience de choisir, de se projeter c'est aller vers autrui dans l'empathie, comprendre que l'autre dans sa différence nous propose d'autres choix possibles.
L'imaginaire social doit être partagé, dépasser l'opinion pour entrer dans la pensée ensemble, pour garder sa verticalité pensons horizontalement et favorisons nos échanges.

Sujet animé par Yannis Youlountas, philosophe et réalisateur, des solidarités se sont mises en place en Grèce, une responsabilisation des citoyens sortant tels les subprimes américains d’une vie à crédit dévastatrice.



Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories