Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 18:12
Crise de civilisation par l'échec des religions où les croyances...

ne donnent pas accès à des voies de libération, des méthodes de pratique et où les idéologies sont trahies par les comportements de leurs représentants.

La science n'est pas une idéologie mais offre des possibilités d'éveil, potentiel à condition d’être allié à une recherche intérieure. Dans la méditation on est attentif à la réalité intérieure et extérieure, au sens, au caractère insaisissable de l’existence.

Une crise de civilisation symptôme de valeurs qui ne sont plus partagées tels que liberté égalité fraternité.
Beaucoup trop de facteurs d'aliénation dans notre société, d'égoïsme foncier, alors qu’en même temps l'individu est devenu très conditionné, il se doit de rentrer dans un moule.

On vit avec un bagage à gérer, toutes nos potentialités sont gâchées avec beaucoup de résistances liées aux intérêts économiques.

La méditation peut être l'occasion d'approfondir ces valeurs car que seraient elles sans une liberté intérieure ? Comment être dans la pacification des relations aux autres tant que l'on n'a pas de connexion avec ce que l'on est, nous ne pouvons tomber que dans l’aliénation de l'avoir contre l'être.
Les jeunes sont la proie des solutions faciles, il faut une certaine lucidité pour être libre de ses désirs, être dans une capacité de désintéressement, sans cela nous ne pouvons connaitre de satisfaction profonde. Dans le désintéressement on ne donne plus rien à saisir à notre ego pour être dans un état de disposition à nous-mêmes, aux autres.

Nous ne sommes plus séparés de la nature : nous sommes la nature, plus de dualisme, l'ego n’est qu’une construction mentale. Réfléchir à ce qui nous anime, l'être humain ne peut se suffire à lui même mais à ce qui le transcende pour être en communion, pour pouvoir recevoir la vérité qui est autour de nous et au profond de nous mêmes. Pouvoir trouver ce qui est universel en nous mêmes, une dimension de l’existence nous est plus intérieure, c'est une expérience intérieure.

Nous avons ce potentiel d'amener la compassion, la sagesse à son niveau ultime, alors que c'est la peur qui nous mène habituellement mais nous n'avons pas besoin d'avoir peur de quoique ce soit quand on comprend notre nature. On peut le comprendre intellectuellement au début pour le mettre en pratique et en avoir la réalisation, c'est comme entre regarder une carte et être dans le lieu.

La vue dualiste n'est qu'une expérience ordinaire entre le Moi qui expérimente et le quelque chose, nous ressentons ceci est mon expérience bien ou mal et nous cherchons soit à nous en séparer soit dans la peur de le perdre. Même quelque chose d'agréable nous pose problème par cette dualité entre ce que je ressens et l'objet.

Quel est ce moi qui n'est ni dans le corps, les cellules, ni à l'extérieur, car avec le Moi est l'ego et la peur d'être détruit. L'éveil est la compréhension correcte de ce que nous sommes, la non dualité est quelque chose de naturel mais comme nous avons trop d'émotions nous ne le voyons pas.
Ce monde est tout ce que nous avons Thich Nhat Hanh - Précieuse vie humaine Khandro Rimpoché - Manuel de Méditation Zen Roland Rech - Agir Zen Robert Aitken - Et si vous m’expliquiez le boudhisme Ringou Tulkou Rimpoché - La voie du boudha Kalou Rimpoché

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories