Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 10:31
Beaucoup pensent que la vie est sans espoir car

Ils ne connaissent pas le sens de la vie…

Ils ont fini par douter des plaisirs matériels, « les riches » sont ceux qui connaissent le plus l’insatisfaction, ils se sont donnés tellement de mal pour amasser ou conserver qu’ils envient « les pauvres » de leur irresponsabilité…

Le pouvoir : un jour au sommet adulés, le lendemain ignorés par tous…

Les plaisirs sensoriels tellement changeants et tellement épuisants dans leur quête…

Les amis ça va ça vient, peuvent donner un temps l’illusion d’être entouré, et puis tout passe, tout lasse et tout casse, le temps, la distance, et ce qui ne survit pas longtemps à la contrariété, aux attentes, à d’autres occupations…

On vit ainsi dans une complète hallucination à cause de nos conceptions fausses de la réalité, nous ne sommes pas libres. Le « je », actions, objets, les phénomènes, tout est réifié : les plaisirs, les problèmes, on y croit à 100 %, on pense que cela existe de façon solide, de son propre côté parce qu’on y a mis un label. Ce ne sont que de simples désignations, nous les voyons avec une vue défectueuse, nous ne réfléchissons pas à leurs causes, tous les phénomènes dépendent de conséquences, il faut aller à la racine de la souffrance, de l’excitation, sans perdre de vue quels sont nos croyances, conditionnements. Quand on chérit le soi on crée beaucoup de problèmes, tout ce dont on fait l’expérience est crée par l’esprit, par la coloration de nos attentes, frustrations etc…Si on ne connait pas la motivation de l’existence, le secret de l’Esprit, on erre sans but en dépendant du premier venu ou de la première situation qui se présente, c’est triste, certains vont jusqu’à se suicider.

Le bonheur suit la bonne intention comme l’ombre suit le corps, avec un esprit pacifié on peut pacifier l’esprit des autres même face à quelqu’un de très agressif. On peut éviter la souffrance dans la vie quotidienne, se libérer du conditionnement, diminuer l’attachement en toutes choses du fait même que nous les réifions, nos agrégats que sont le corps, les consciences sont contaminés comme atteints d’un virus, en les voyant ainsi nous pouvons développer un renoncement stable face à ces chimères. La vie que nous alimentons à chaque minute est comme un rêve et tout peut s’arrêter à tout instant, un arrêt cardiaque, un cancer, un accident, l’urgence est déjà là si nous ne faisons rien sur notre esprit, si nous n’essayons pas de comprendre et de réfléchir par la méditation, qui est une pause sur le défilement des pensées. Quand nous mettons en route une action, réfléchir en observant les pensées si elle est bénéfique, si elle va dans le sens d’une construction, bien souvent nous ne réfléchissons à rien et sommes comme une coque vide sur l’océan des perturbations, qui ne peut que se fracasser à terme et couler. Le gilet de sauvetage c’est notre attention, une vigilance salutaire et les bonnes choses arriveront naturellement, la rencontre avec une bonne méthode, un exemple à suivre...mais dans notre état actuel, il y a peu de chances pour que nous puissions être touchés !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories