Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 16:55
Rien que des poussières d’étoiles…

Car nous venons du : "silence éternel des espaces infinis" Pascal

Ce à quoi lui répond Claudel 3 siècles plus tard "le silence éternel des espaces infinis ne m'effraie plus. Je m’y promène avec une confiance familière. Nous n'habitons pas un coin perdu d'un désert farouche et impraticable. Tout dans le monde nous est fraternel et familier."

Fraternité et familiarité par tout l’enregistrement de notre évolution sur nos gènes issue d’une sélection naturelle certes mais sans la compétition dont le monde économique a voulu ériger en règle plutôt une nécessaire associativité d’ailleurs ce ne sont pas les plus forts ou les plus intelligents qui résistent mais les plus adaptatibles.

Le physicien Brandon Carter postule que les lois de la physique universelle, d'un bout à l'autre de l'univers et à travers ses milliards d'années, sont finalement réglées, rendant possible l'émergence de la vie, puis celle de l'homme. Une évolution de 13,8 milliards d'années avec un ajustement fin des constantes universelles : masse du proton, masse de l'électron, constante de Planck, vitesse de la lumière, quantité totale de matière dans l'univers, intensité des quatre forces gravitation, électromagnétisme, forces nucléaires forte et faible.

Ajustements d'après Trinh Yuan Thuan astrophysicien extrêmement précis au 10(-60)...Pour que la vie puisse apparaitre et prendre les formes dont nous avons finalement hérités dans ces conditions. Ne perdons pas de vue que nous ne sommes qu’une infime expression de milliards de possibilités avec tout autant de milliards d’univers, de quoi donner le vertige sur notre positionnement…

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati
commenter cet article

commentaires