Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 16:01

Notre cerveau a cette fâcheuse tendance à déformer nos expériences en leur appliquant une tonalité affective, agréable, désagréable. Et gare aux expériences douloureuses qui peuvent être enregistrées dans la mémoire implicite et déformées par une amygdale suractivée : répétition pouvant conduire à la déprime.

Le premier point est d’activer le système parasympatique, celui là, pour inonder de bien être et d’apaisement nos circuits neuronaux.

Rendre explicites pour notre mémoire en les enrichissant, cette fois, des expériences positives prendre le temps de les inhaler profondément sur quelques respirations : quelqu’un qui nous a parlé chaleureusement, des réussites, des bons moments, sourires amicaux…

On peut même aller rechercher de vieilles choses enfouies dans l’enfance, les reformuler avec notre bienveillance d’adulte, ne pas hésiter à prendre son enfant intérieur, le bercer gentiment.

Mordillez vous aussi les lèvres comme un enfant, les fibres nerveuses du parasympatique y abondent en cet endroit.

Et pour conclure ce moment intime une bonne relaxation intégrale, on peut s’inspirer sur ce blog de l’article « la guérison par le souffle », détendez bien les zones de votre corps les plus crispées, n’oubliez rien du haut vers le bas et vice versa, même 5, 10 minutes peuvent suffire.

D’autres techniques vont renforcées la mémorisation positive, la respiration profonde, la relaxation avec la pleine conscience du corps, comme la visualisation et la méditation dont les bienfaits sont abondamment cités sur ce blog.

La méditation permet d’approfondir l’équanimité qui va disjoncter le système limbique en mettant une zone tampon entre les tonalités affectives et soi même, une saine acceptation sans en rajouter.

Ouf là vous êtes parvenus sur votre lieu de vacances en observant la fugacité des choses en stabilisant un peu plus son esprit par l’attention. Plus qu’à laisser traverser son contenu telles des étoiles filantes dans l’immensité de la conscience, les pensées ne sont que des pensées, les sons des sons, les situations des situations et les gens des gens. Rien à avoir, rien à faire, rien à être : uni au monde, uni à la vie !

Vacances riment avec amour, empathie, bienveillance, les vacances quoi !

Inspiré de "bonheur, amour et sagesse au temps des neurosciences" Rick Hanson DR Richard Mendius

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories