Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 14:03

avec le musicologue O Belamy, J Frèches sinologue, A Bougrain dubourg, C Pelluchon philosophe, N Chai vétérinaire, Leili Anvar poète, E Fontenay philosophe, FO Giesbert...

Cela relève du sacré, ce qui enlaidit l’homme c’est la conscience de lui même, l’ego, la musique est là humblement pour faire plaisir, se rappeler du chant de l’étourneau dans le final du 17ème concerto de Mozart. Pour J Frèches qui rend aussi hommage à ce geste dans notre actualité, le vivant est une unité dans le Taoïsme ou il s’agit de contrôler la voracité du dominateur et citant Kant «l’intelligence est la somme d’incertitudes que l’on est capable d’assimiler ». Nous ne sommes qu'au début des capacités que l'on découvre chez l'animal...

L’animal est dans un comportement juste puisqu’il n’est ni assujetti au jugement ni à la culpabilité, nous ne pouvons continuer dans l’exploitation illimitée du vivant. Il va bien falloir trouver des règles pour construire le bien commun et mettre les animaux au sein de la transition, de l’Éthique à la politique, passer de la conscience à l’action dans nos enjeux de civilisation.

Partager cet article
Repost0

commentaires