Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 09:34

cela ne nous perturbe pas, quelqu’un qui nous regarde de haut, nous critique ou même ne nous regarde pas. Ce Moi qui n’est nulle part, ni dans nos orteils ni aux toilettes d’ailleurs, ni dans le corps ni dans le monde, qui n’existe que par simple dénomination, se concentrer ainsi. Tout est décoré par notre ignorance, par les empreintes négatives laissées sur la conscience, les projections, une complète hallucination, ce qui existe est très subtil, aucun atome sur lequel développer de la colère, l’autre personne qui nous heurte, rien d’existant de son propre côté.

Cela nous paraît très réel, mais vérifions, raisonnons, nous sommes focalisés sur le corps, sur notre propre esprit, mais cela n’est qu’une imputation, voir comment le moi nous apparaît. Dés que nous labellisons dés la 2ème seconde nous y croyons, tout ce qui est conceptualisé, tout nous apparaît vrai, solide, de son propre côté, pour l’émergence d’un océan de souffrances. Tout est inscrit sur notre continuum mental, le label paraît si clair, si réel, la projection de notre ignorance, cela n’a pas de sens d’élever de la colère sur des projections, parce que nous ne comprenons pas comment cela apparaît.

Cela est crée par l’ignorance, ridicule, tellement ridicule tant de crédulité, nous nous mettons en colère seulement parce que l’esprit pense comme ça. Rester en équilibre méditatif en pensant à la bienveillance de tous les êtres, cela dégage de cet attachement si négatif, cela devient une pratique de patience, la colère s’en va. Oh on a oublié de nous souhaiter notre anniversaire alors que nous avons alerté tout autour de nous, rappelons nous aussitôt comment cela est issu de nos actions passées, comment nous avons nous même traité les autres, soyons surs d’en avoir créé la cause.

Souhaitons que tous les êtres soient libérés de tant de souffrance, tout ce qui nous arrive de bon, que nous notons même pas, nous arrive des autres, et l’indésirable, l’abus nous permet la pratique. Cette personne qui nous heurte prend sur elle les négativités, développons ainsi la compassion, pas seulement la patience. Soyons toujours attentif pour que tout devienne ainsi bénéfique, ces personnes qui nous permettent la pratique ! Pas si difficile à trouver (!) Attention ce n'est pas de la soumission, on parle bien de ce qui suscite la colère !

Partager cet article
Repost0

commentaires