Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2018 7 29 /07 /juillet /2018 17:29

c’est la réponse à la souffrance, la maladie, la vieillesse et la mort. La souffrance dans les 4 vérités est à comprendre pour savoir comment faire, voir sa cause pour pouvoir ainsi la déraciner. 


Ce sont 8 domaines d’entraînement de l’esprit qui ont pu être proposés de façon concise pour notre comportement au quotidien : un comportement juste avec la parole, l’action et les moyens d’existence justes, la concentration ou méditation avec l’effort, l’attention et la concentration justes , la sagesse avec la compréhension et le discernement justes. 
Boudha, un être sensible comme nous, a pu expérimenter la concentration et la méditation initiés par des maîtres mais il s’est rendu compte qu’au sortir de ces périodes la souffrance revenait. Il a également expérimenté l’ascétisme pour se rendre compte tel un luthier qu’en fait les cordes ne devaient ni être trop tendues ni trop lâches...
C’est pourquoi le fait d’être juste donne une notion d’équilibre, ni trop tendu pour ne pas être dans l’égotique, ni trop relâché dans la paresse. 
La parole juste est le fondement même de la pratique « une hache dans la bouche » car l’on peut se pourfendre soi même comme les autres, elle doit être selon 3 critères : vraie et utile, agréable dans le sens de ce que l’on est prêt à entendre, honnête et empreinte d’Éthique, au service de la paix pour ne pas tomber dans la médisance ou se disperser dans la futilité. Apprendre à ne pas réagir, se laisser un sas et agir au lieu de réagir, si l’on a trahi ma confiance, se dire que c’est bien moi qui l’ai donné, personne d’autre. 
L’action : dans le respect de la vie, de la propriété d’autrui, (voir préceptes) ; les moyens justes : dont l’idée est de ne pas faire de mal et d’apporter quelque chose ; la méditation est dans l’effort juste, ni trop tendu, ni trop laxiste avec l’attention en lumière sur ce qui nous arrive, le silence dans la concentration ; la sagesse avec la pensée juste libre des 3 poisons que sont l’ignorance, l’orgueil et l’aversion et dotée des qualités de générosité, éthique, patience, joie, compassion.
L’attention est le pivot de la pratique méditative, tout ce qui nous arrive provient de nos 5 sens avec le 6ème, le mental, ce ne sont que des facultés d’entendre, voir, sentir, goûter, toucher, élaborer : il n’y a pas de Moi, personne pour souffrir, le son n’est plus que de la vibration. 
Observer le fonctionnement de notre corps et de nos pensées nous amène à la compréhension juste qui est d’assumer les conséquences de ce que nous avons semé et d’en récolter les fruits, une graine de citron donne du citron. Nous sommes assujettis aux caractéristiques de l’existence que sont l’impermanence, l’insatisfaction et l’impersonnalité (processus qui a sa propre loi tout comme la nature dont nous sommes issus).

Partager cet article
Repost0

commentaires