Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2019 4 10 /01 /janvier /2019 16:14

L'état émotionnel ne dure que quelques secondes et est déclenché par une expérience qui peut être aussi mentale.

Une émotion qui persiste quelques temps est une humeur, sur des années on parlera de trait émotionnel, enfin le style émotionnel qui est devenu une manière récurrente de réagir aux expériences vécues.  

Les six dimensions qui les caractérisent sont :

La résilience ou capacité à passer à autre chose sans trop ruminer une difficulté ou situation désagréable,

La persistance à l’inverse de nos émotions positives comme une joie ou bonheur,

L'intuition sociale en capacité à décrypter les signes sociaux, être en phase avec la situation, les personnes,

La conscience de soi et de nos sensations, pensées, avant que les émotions ne prennent le dessus

La perspective ou réactivité au contexte,

L'attention qui doit être au mieux clarté et précision.

Le style émotionnel n'est pas immuable et non déterminé génétiquement  mais en fonction du contexte qui va activer tel ou tel gène.

Les émotions positives affectent directement la physiologie, l'immunité donc la santé, tout comme nos pratiques physiques affectent l'esprit, comme le yoga etc...

Mais il y a bien une victoire de l’esprit sur la matière car le simple fait de visualiser une situation l’imprime de la même façon que son action dans nos zones cérébrales. On connaît maintenant la neuroplasticité de notre cerveau et sa capacité à intégrer de nouveaux schémas de pensée. Le formidable impact positif de la méditation sur toutes ces zones, l’amour bienveillant a pu être observé par IRM, et la pleine conscience de l’instant, le non jugement en résilience de la dépression.

Partager cet article
Repost0

commentaires