Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 00:08
2 philosophes en quête...de mélange
Vincent Cespedes  Raphaël Enthoven , pour revoir l’émission, cliquer :
ici
Pour disséquer d’abord la relation entre Montaigne et La Boétie, G Flaubert et Louis Bouihlet.
« Dés qu’on aime, on accepte l’inquiétude » de W Reich
Le « je », fiction grammaticale, joue, évolue, l’identité se transforme dans la relation à l’autre, sans tomber dans la fusion. L’essence d’une personne se retrouve dans ses proches, par ce jeu de relations et de participations réciproques.
Le mélange c’est une participation affective avec la vie de l’autre, c’est…« un feu orange avec l’autre », un intermédiaire entre un amour qui ne serait ni artificiel ni idolâtre.
En rapport avec une photo de mai 68, qui est une révolution philosophique puisque autocritique d’une civilisation : « la philosophie étant un feu orange », un incertain.
Opposition du « moi » avec le troupeau, la fusion c’est la masse : autre photo avec... Nicolas Sarkosy... ou l’on n’est plus dans le mélange social mais dans une fusion, puisque le mélange étant complètement spontané, ne peut être de l’organisé, de la bureaucratie.
Dans notre consumérisme, le mélange est en danger dans une récupération mercantile : « plus on est de fous, plus on consomme ».
Le conditionnement dans notre société est énorme d’où l’importance pour l’individu de faire une recherche pour sa propre liberté.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
merci Sonam,
marie
Répondre
S

Bonjour Marie,
Cette idée du "mélange"par participations réciproques sans tomber dans la fusion était intéressante...
On accueille, on donne, on échange, mais on ne disparait pas...important de faire sa propre recherche avec autocritique!