Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 11:59

  Khalil Gibran      Khalil Gibran L’artiste émerveillé Son chef-d’œuvre : “Le Prophète"     

Salle unesco à Paris pour le 125 ème anniversaire avec de nombreux artistes ce vendredi...                  

                               Appartenir au futur
         l’homme ne peut s’attarder sur le passé, car il doit être en renouvellement perpétuel. Le « moi-divin » doit se débarrasser de ce qui est vieux pour laisser de l’espace à ce qui arrive de nouveau. Vivre dans l’hier, c’est donner une autorité aux morts sur les vivants, c’est se figer et nier sa liberté. Le moi-divin appelle toujours vers l’avenir. C’est en ce sens que Gibran recommande aux parents de ne jamais vouloir faire de leurs enfants des prolongements d’eux-mêmes, des copies qui leur ressemblent : « Vos enfants ne sont pas vos enfants, ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. »
                               Être relié à l’univers
      la destinée humaine est irrévocablement liée à celle du cosmos. « La loi veut que nous vivions l’un par l’autre », écrivait-il. Il considérait le monde naturel comme un être vivant : « Si vous chantez la beauté alors que vous êtes seul dans le désert, vous aurez un auditoire. » Le monde naturel est ce à quoi nous devons toujours nous relier.                                                      S’aimer soi-même
      Gibran honore la confiance en soi, une vertu qui permet de ne jamais céder aux illusions du prestige ou des richesses. Pour lui, le bonheur naît aux confins du cœur, il n’est jamais le fruit des événements extérieurs. Tout part de soi.
« Il est en moi un ami qui me console à chaque fois que les maux m’accablent et que les malheurs m’affligent. Celui qui n’éprouve pas d’amitié envers lui-même est un ennemi public et celui qui ne trouve pas de confident en lui-même mourra de désespoir. »  

La calligraphie vient de : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans regards sur soi
commenter cet article

commentaires

swadisthana 28/11/2008 18:12

C'est un très beau texte, et je suis bien d'accord avec chacun des points, même si parfois, il faut se bousculer un peu pour y parvenir ;-) Belle et douce fin de journée. Namasté

Sonam 29/11/2008 12:27


Etre en amitié avec soi même c'est peut être ce qu'il y a de plus dur, si on ne s'aime pas on ne peut pas aimer les autres...Tu as raison! Bon WE au chaud!
Namasté


Semkey-Dhadul 28/11/2008 13:22

Bonjour Sonam, oui c'est ce que j'essaie de trouver: être une amie pour moi-même et savoir m'apporter à moi-même ce dont j'ai besoin... C'est vraiment pas évident mais je crois en effet que je dois absolument le trouver. Bonne journée. Bisous

Sonam 28/11/2008 13:49


Oui...ne pas céder à la complainte de son pauvre petit "moi", c'est tellement tentant surtout que c'est une mélodie que l'on connait si bien! Comme l'on devient si
souvent son propre ennemi!Etre en amitié avec soi même voilà le vrai défi! Bisous Sonam


Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories