Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 16:15

Jean Pierre Schneltzer, psychiatre et psychanaliste est à l'origine du centre bouddhiste de Montchardon.org dans le Vercors : ici

Le bouddhisme connaît bien entendu l’existence de maladies physiques dues à des causes diverses : froid, chaud, vent, mauvaise nourriture, manque d’hygiène, accidents traumatiques. Il n’a pas manqué de développer au fil des âges des thérapeutiques médicamenteuses ou chirurgicales
Au-delà des causes sec
ondes occasionnelles, se tiennent des causes primaires qui peuvent jouer un rôle fondamental dans l’éclosion des troubles. C’est que l’individu est toujours saisi dans sa globalité et qu’il comporte des aspects relevant des domaines, corporel, mental et spirituel, pour reprendre la terminologie occidentale, corpus, anima et spiritus, qui correspondent grossièrement à la tripartition bouddhique mondes du désir, de la forme pure, et informel.
C’est ainsi que la thérapeutique complète comprend la cure des maux physiques, psychologiques, et spirituels. « Le Bouddha s’adapte aux diverses formes de maladies mentales dont souffrent les êtres et il les guérit par des remèdes divers », dit Nâgârjuna. Cela n’est sans doute
pas révolutionnaire à première vue pour notre époque, qui a vu apparaître la médecine psychosomatique et les psychothérapies, mais par :
L’affirmation que la maladie s’enracine
dans le désir, la répulsion et l’ignorance, à l’instar de l’existence elle-même, que son origine première est métaphysique, et que pour être radical son traitement doit atteindre ce niveau, celui fondamental de la conscience non-duelle.
L’extension dans le temps de ces racines ne se satisfait pas des remontées jusqu’à l’enfance des psychanalystes, jusqu’à la naissance et la gestation de certaines techniques contemporaines de rebirth, ni jusqu’aux archétypes jungiens, mais doit,
effectivement prendre parfois en compte les traces agissantes des vies passées conservées dans une mémoire individualisée.

Emission du 23/11, cliquer : ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Je suis entièrement en accrod avec cette théorie, et je trouve qu'elle se vérifie bien souvent. Belle fin de journée. Bises et Namasté
Répondre
S

"l'individu saisi dans sa globalité physique, mentale et spirituelle...." Et...comme il est dans une continuité, il a en lui les traces du passé dont il va devoir
guérir! Bises Swadisthana


S
Bonjour Sonam oui apparemment nos maladies ne sont pas là par hasard...Je te souhaite une trés bonne journée.
Répondre
S

Bonjour Semkey! C'est peut être un peu ardu pour un occidental : les traces de nos vies passées, mais la psychologie, au delà du rebirth  s'oriente de toute façon
vers le transgénérationnel, ce qui transmigre à travers les générations...C'est dans un sens plus large que s'oriente les guérisons des mal êtres!