Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 09:09

Les insultes ne sortent même pas et aucune main levée ne tombe sur vous…Mais le regard de haine et les gestes brusques vous ont glacés et vous ont rendus misérable parce que vous avez aussitôt pensé que cela venait de vous. Tout de vous est surveillé, épié, contrôlé et vous vous sentez coupable dés que vous parlez ou vous intéressez à d’autres personnes ou avez d’autres centres d’intérêts que vous ne partagez pas. Mais tout cela vous semble normal car c’est ce que vous avez toujours vécu depuis l’enfance avec un parent, l'autre dans le mépris et le rejet. Quand ce parent était dans une quête insatiable impossible à combler, trop en souffrance et tout en exigences et qu’il vous a complètement isolé de toute autre relation. Aucune trace de coups ou si peu...D’ailleurs personne ne se préoccupe outre mesure de ce que l’on n’a pas envie de voir et vous vous enfoncez dans l’isolement, dans le mépris, la souillure et finalement la destruction de tout ce que vous essayez de bâtir. Un jour vous croyez y échapper  en pensant mener une vie que vous avez choisie, mais vous redevenez de façon plus édulcorée cet objet qui appartient à un autre ou d'autres et puis vous avez recrée toutes les conditions : les enfants, l'isolement, les échecs, une situation financière qui vous remettent encore plus dans la situation que vous vouliez éviter. Par comble vous vous anesthésiez vous-même des évènements et mettez votre cœur sous serre. C’est par la compassion d’un être pas ordinaire que vous vous r-éveillez telle la princesse des contes, que les gestes, paroles de tendresse des autres finissent par vous toucher et que vous pouvez finalement vous ouvrir à l’amour le vrai,non celui que vous avez toujours connu d’appropriation mais celui du véritable don.

Lire en clin d'oeil "Paris Brest" de Tanguy Viel...

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
c’est un peu nous, que tu décris là, et…dans le rôle du prédateur !!!
Bises Sonam
Répondre
S

Nous sommes tous piégés à des degrés divers par l'attachement-aversion...Bourreau-victime: une questions d'empreintes...Ceci dit ce n'est pas une raison pour continuer à se retrouver dans la
situation d'être "possédée", ça fait partie des "évasions" pas très spectaculaires mais nécessaire! Courage fuyons! Bises Annie