Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 08:54
Ma lecture du bouddhisme - dont je ne suis pas un spécialiste, mais sur lequel j’ai essayé de m’informer un peu sérieusement - est à l’opposé du nihilisme. Le Bouddha tente de nous faire comprendre comment on peut se libérer du manque, sans pour autant se libérer de ce que j’appelle le désir, disons de la puissance de vivre, La sagesse que je cherche est du côté de la vie, et non pas du côté de la mort. Si bien que le détachement est une espèce de conversion du désir, ce qui reviendrait à mourir.et cela dans la mesure même où le plus souvent nous ne savons désirer que ce qui nous manque - sur ce point, Platon a raison -, alors qu’au contraire la plénitude, qui est l’absence du manque, peut être vécue bien davantage dans le détachement. Si c’est le manque qui nous attache, il faut se libérer de cet attachement, donc du manque. Et pour ce faire, il s’agit non pas de supprimer tout désir, ce qui reviendrait à se suicider ou à tendre vers la mort, mais au contraire de convertir le désir pour obtenir qu’il ne soit plus dévoré par le manque, pour qu’il soit du côté de la puissance, de la jouissance, de l’action, de la joie - de la plénitude.

 

Extrait de Nouvelles clés, pour continuer sur : ""Est-il absurde de désirer l'impossible?", réponse du philosophe Raphaël Enthoven

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans regards sur soi
commenter cet article

commentaires

Lilou 05/07/2009 10:17

ce que tu dis me semble proche de ces mots
alors je mes suis permis de les poser ici :

Il est un Désir qui ne manque de rien
Si bien qu'on ne peut l'appeler besoin.

Portant en lui la flamme de la Vie
Il est puissance créatrice

Sans autre motif que la Joie de Désirer
Il devient Don .


Lise

Sonam 05/07/2009 10:46


Merci Lise pour ces vers...C'est exactement ça! Les mots qui touchent...


Semkey_Dhadul 30/06/2009 21:40

Bonsoir Sonam moins on est "attaché" moins on a de manques je crois. Passe une bonne soirée. Bisous

Sonam 30/06/2009 21:55


Exactement et à partir de là il peut y avoir vrais plaisir,  joie et plénitude !
Bonne soirée et bises à toi!


witney 30/06/2009 16:54

le bouddhisme n'interdit ni joie ni plaisir, il me semble ! déjà il propose une voie médiane, ensuite c'est ds la compréhension,qu'on en a, l'usage, qu'on en fait, l'orientation et le but, l'intention, ..désirer est un moteur mais pas une servitude... witney

Sonam 30/06/2009 21:50


Beaucoup parle de privation, de renoncement dans les philosophies orientales, est ce que c'est une façon commode d'éluder la chose pour ne pas avoir à se pencher sur nos attachements...Alors que
c'est au contraire comme tu le dis un moteur de vie, de joie, de plaisir à condition de ne pas être dépendant...


Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories