Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 09:17

C’est une nouvelle approche dans une vie de simplicité, ce qui permet de mieux observer le mental, l’éveil est encore possible aujourd’hui.

Il s’agit d’aller à l’encontre des habitudes ce qui génère de la résistance, pour être conscient  de la souffrance et ainsi lâcher prise. S’établir dans l’ici et maintenant, s’éloigner du passé et du futur, se rendre compte de l’impermanence déjà par la respiration : l’air qui sort n’est pas le même que celui qui rentre. Toutes nos cellules changent d’instant en instant, c’est comme une évidence. Il y a souffrance parce qu’on s’attache à cette souffrance, lâcher cette souffrance, lâcher le fardeau pour s’établir dans le non soi, c’est à la portée de tous d’aller voir ainsi profondément. On fait souvent beaucoup d’histoires pour rien, quand on lâche on voit vraiment que tout est incertain. Du connu, aller vers l’inconnu pour le lâcher prise. C’est la continuité qui donne l’illusion d’une personne, couper tout ça pour voir que les phénomènes vont et viennent. Pratiquer Vipassana qui est la méditation profonde, il faut une persévérance dans la pratique dans l’exemple des 2 bambous : le feu est dedans à condition de frotter encore au-delà du simple échauffement pour ne pas avoir à tout recommencer.

Les obstacles à la pratique sont le désir-aversion et résister à ce qui est croyance en un soi solide, ne pas saisir les phénomènes qui apparaissent et disparaissent.

 Revoir l'émission avec Jeanne Schut (cliquer): ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

W
je suis d'accord avec tout cela ! merci et bonne évasion ! witney
Répondre
S

Vais essayer Witney! En fait nouvel envol...may be!