Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 11:50

Toutes nos expériences sont déterminées par la configuration du cerveau humain. Nous ne percevons pas comme un chien ou une chauve-souris. Mais au sein du cadre instauré par les structures cérébrales propres à notre espèce, nous avons chacun un cerveau unique, qui se modifie en permanence de manière imprévisible : c’est ce que l’on ap0603133814DVB-TFrance-2.jpgpelle la plasticité. Apprendre à marcher ou à lire, s’amuser, haïr… remodèle notre cerveau par petites touches, comme une sculpture qui se peaufinerait toute seule en réaction à ce qui l’entoure. Seconde après seconde, pour le meilleur, et parfois pour le pire comme avec les démences, notre cerveau n’est jamais ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre.


Pour autant, les études sur le cerveau ne sont pas toujours un hymne à la liberté. Plusieurs expériences jettent un trouble quant à la notion même de libre arbitre. La plus célèbre est due à Benjamin Libet, de l’université de Californie, en 1983. Lorsqu’il demanda à des volontaires d’indiquer l’instant précis où ils se décidaient à appuyer sur un bouton, il constata que leur décision consciente était postérieure à l’activation des zones cérébrales requises. Le décalage était de 350 millisecondes, une éternité à l’échelle du neurone. L’effet prévu venait avant la cause ! En d’autres termes, le cerveau semblait décider, et les sujets entérinaient après coup, croyant, à tort, être à l’initiative de leur geste...Sciences humaines newsletter Novembre

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Teb 11/11/2011 17:47


Bonjour Sonam,
Est-ce que selon toi le constat de cette expérience scientifique serait à mettre sur le même plan que les citations que j'ai saisies dans un de mes derniers articles : La croyance que nous sommes
un acteur : (http://www.tout-est-bien.fr/article-la-croyance-que-nous-sommes-un-acteur-87954122.html) ?


Sarasvati 12/11/2011 09:08



Oui j'ai lu et je vais y revenir, merci de me permettre d'étayer un peu...C'est dans ce sens là en effet, je sais aussi que cela peut laisser la voie royale au déterminisme, vieille discussion
avec l'existentialisme, ou il est bien là question là d'ego... C'est pourquoi on parle, contre une saisie d'un ego ou "moi" unitaire, permanent et indépendant (Descartes),  d'empreintes, et
là cela est prouvé par cette expérience sur le cerveau, sur un courant de conscience selon une loi de causalité que l'on peut tous constater, mais aussi d'interdépendance. Et c'est bien parce que
rien n'existe de son propre côté ou intrinsèquement mais bien en interdépendance, il suffit aussi de voir que tout est sujet à transformation et démantèlement, que tout est justement
possible...et que l'on ne peut parler que d'un simple "je", celui qui va et vient et cause sur ce blog , ou base
d'imputation...et non d'ego solidifié!



Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories