Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 09:42

 L’expérience d’éveil est un éclair d’intuition, il peut y avoir participation du corps, on ressent presque toujours une modification de l’écoule0412083424DVB-TFrance-2.jpgment du temps : immobilité du temps perçu, comme un ralenti psychologique. « État de bouleversement calme » décrit par Christian Bobin, état ou les extrêmes se mêlent sans difficulté, lucidité et perplexité, légèreté et sentiment de profondeur. Impression de révélation. Les expériences d’éveil existent dans toutes les traditions : elles sont appelées Satori éveil à la connaissance de la vérité, regard intuitif au cœur des choses dans le bouddhisme zen, qui les considère comme un état transitoire par rapport au Nirvana. Les chrétiens parlent quant à eux d’Epiphanie, et y voient une manifestation divine, nous révélant  qq chose qui était caché. Dans le bouddhisme, l’éveil désigne l’état atteint par la personne qui s’est libérée des obscurcissements passionnels et intellectuels, qui connait la nature impermanente de la réalité et fait l’expérience de l’état de tranquillité, grâce à l’extinction des passions et à l’élimination de leurs causes. L’existence d’expériences d’éveil dans toutes les traditions montre l’universalité de ce phénomène psychologique, qui engendre une multiciplicité d’explications, souvent en lien avec le mysticisme qui est une approche expérientielle, et non rationnelle du divin. André Comte Sponville « le mystique c’est celui qui voit la vérité face à face il n’est plus séparé du réel par le discours c’est ce que j’appelle le silence ni par le manque ce que j’appelle la plénitude, ni par le temps ce que j’appelle l’éternité ni enfin par lui-même ce que j’appelle la simplicité, l’annata des bouddhistes », « notre nature d’êtres éphémères ouverts sur l’éternité ». Les expériences d’éveil sont ainsi des expériences de libération et d’accès à une autre dimension que celle du quotidien, ou peut-être à la seule dimension du quotidien l’intensité de l’instant présent. La pleine conscience est une simple présence, sans filtre, sans attente, sans jugement. Maitre Eckhart « dieu nous rend souvent visite mais la plupart du temps nous ne sommes pas chez nous »

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Les shravakas et les pratyeka ne sont pas obligatoirement bouddhistes ?
c'est cela que tu dis ?


Répondre
S


Si ne ne me trompe, les réalisations ne sont pas réservées aux seuls boudhistes, bien sur on les retrouve dans le hinayana, la vue est plus subtile en ce qui concerne les bodhisatvas, puisqu'à
partir de là, on aborde le non soi subtil des phénomènes, la vacuité de l'existence véritable. Cette explication est donnée par l'école boudhiste philosophique des Madyamikas (yogachara), une des
plus abouties. En fait ces catégories de réalisateurs peuvent correspondre à notre propre évolution et réalisation dans les vues des phénomènes, c'est comme ça qu'il faut le prendre.



F

Merci de ta réponse, en effet suivant les voies dans le bouddhisme les notions sont différentes

Pour ce qui est du bien Être je précisais bien sans trait d'union, c'est à dire pas un bien-être au sens d'aller bien, mais au sens d'être, exister pleinement, dans l'instant

hahaha encore du chemin pour Être pour moi ;)

chaleureusement

frédéric


Répondre
S


Oui pour les boddhisatvas, mais les auditeurs et réalisateurs solitaires, pas forcément bouddhistes! Merci de m'avoir donner la possibilité de préciser!


Et oui pour exister pleinement, beaucoup de chemin pour nous!



F

Difficile de parler de cette notion d'éveil, car c'est chercher à mettre des mots sur de l'inéfable, faire entendre l'inouïe
et pour ma part pas de souvenir de ce vécu pour en parler ;)

mais je me demande si on ne parle pas des fois de choses différentes
d'un état de "bien être" (sans trait d'union) qui est important déjà, cette plénitude
et en effet face à cet état transitoire, l'état de Nirvana, auquel il ne serait pas possible de donner une description puisque extinction de ce qui nous compose (ces fameux "agrégats")

merci en tout cas pour ce partage qui fait réfléchir

chaleureusement

frédéric


Répondre
S


Oui difficile Frédéric de parler de quelque chose de non conceptuel et dont chacun donne sa définition. Dans les enseignements que je peux recevoir, on parle d'auditeurs, de réalisateurs
solitaires et de boddhisatvas, chacun ne donne pas la même signification à ce terme. Pour les auditeurs et les réalisateurs solitaires, ceux qui souvent témoignent, on parle bien d'une libération
mais c'est un état temporaire, quand aux boddhisatvas, êtres qui se sont voués à l'esprit d'éveil, il s'agit de se débarasser non seulement des perturbations mentales mais de leur graines ou
empreintes. Ensuite on parle d'une vision associée différente pour chacun d'eux de la réalité et des phénomènes.


Mais en aucun cas il ne s'agit là d'un simple bien être


Merci à toi pour ce complément!


Chaleureusement



W

quand je dis qu'ils temoignent, certains ont été interviewés, d'autres ont écrit des livres (sans vantardise bien sûr!)


Répondre
S


Oui il y a Edgard Tolles (pas sure pour l'orthographe) qui en témoigne même dans des émissions, d'autres dans des livres, videos, mais cela passe bien sur ensuite par sa propre expérience
personnelle, un certain nombre de lâchers prise que tout le monde peut expérimenter. Reste à y demeurer...



W

les experiences d'eveil existent chez de nombreuses personnes, certaines témoignent, d'autres pas, merci, c'est bien d'en parler- bonne journée


Répondre
S


Crois tu qu'ils n'en témoignent pas ?J'ai l'impression que  leur acte de vie même est témoignage, mais on ne veut pas forcément y voir. Mais pour nous pauvres êtres ordinaires, nous ne
pouvons en avoir que qqs éclats, c'est comme un diamant: bien frotter la surface pour retrouver tous les éclats et le renouveler de tous les instants!