Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 09:41
 

 l’un dans un combat acharné pour sortir son fils d’un autisme dans sa forme la plus grave, l’autre pour faire découvrir à son fils de 15 ans le monde comme une initiation du passage à l’âge adulte. Témoignage d’un père, tout simplement, australien qui ayant observé des prémices de communication de son fils avec la jument du champ d’à côté, a exploité cette possibilité et a profité de techniques de guérison chamaniques, par la transe, de tribus des alentours. Ces progrès dans l’évolution de la maladie de son fils lui ont donné l’idée de partir en Mongolie, pays à la fois de chevaux et de chamans pour poursuivre l’expérience. Comme il le dit simplement cela ne l’a pas guéri totalement mais lui a permis de résoudre les principales difficultés comme son énurésie handicapante et lui permet désormais de se faire des amis.

L’autre père, est parti seul avec son fils, voyage ou père et fils se découvrent autrement, l’un avec ses photos, l’autre se révélant des talents d’écriture pour les illustrer. Connivence et respect l’un pour l’autre amènent à une relation qu’il a fallu construire de jour en jour dans la découverte des autres et de soi même.

2 témoignages qui curieusement pourraient presque paraitre exceptionnels…

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Merci de nous faire connaître ces deux ouvrages d'importance... à lire et à offrir... sans forcément attendre Noël... :)


Répondre
S

Pas des ouvrages d'importance juste des témoignages du quotidien! C'est assez douloureux comme le dit Witney, en fait
d'avoir un enfant autiste, je le sais pour avoir travaillé avec les familles, l'énergie de ce père a porté ses fruits. Les animaux ont un pouvoir guérisseur et la transe a parait il des résultats,
Catherine Clément en parle dans "le voyage de Théo"...


W

ce doit être 2 histoires touchantes, bon mardi ! witney


Répondre
S

En fait non: d'une simplicité déconcertante...2 pères simplement! Bon mardi aussi!