Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 10:25

Ou « cet obscur objet de dégout », la construction d'un monde commun se fait autour de l'éviction d'une part immonde : déchets, spectacle sanglant des abattoirs, cimetières. Nous avons généralement une vision hygiéniste du monde, que l’on retrouve dans le champ politique, monde que l’on veut propre et que l’on doit nettoyer, Tout ce travail de soustraction permet de construire une réalité supportable, voire désirable. Mais suffit-il de cacher sa part maudite pour ne pas la subir, à ce que suscite la multiplicité purulente qui compose tout corps. 2010-11-07_155554.png« Dis moi ce qui te dégoute je te dirai qui tu es », la gestion collective et individuelle de l'immonde fait ainsi l'objet d'un consensus, qui repose également sur toutes sortes de rouages invisibles. Nous sommes habituellement dans une stratégie de travestissement, dans un travail de requalification, nous contournons en permanence tout ce qui nous dégoute. Le déni du dégout est universel, d’où la vertu éthique à réfléchir sur ce qui nous dégoute en recherchant la réalité de l’émotion qui la recouvre, émotion primaire, puissante. Le dégout nous interroge en fait sur la part immonde du monde, dans ce qui défait la sensation d’unité du corps, son identité. Le vocabulaire de l’immondice a une forte circulation métaphorique, on se souvient tous du terme « racaille » dans la bouche d’un politique…Mot qui joue sur l’émotion primaire, outil affectif car la nausée emporte tout, et qui peut être dangereuse en entrainant des procédures de stigmatisation et d’exclusion de l’autre du corps social.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans mots pour maux
commenter cet article

commentaires

clovis simard 28/04/2012 17:39

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)

Tout est bien 09/11/2010 04:49


Ne dit-on pas que ce que l'on rejette chez les autres, est ce qui rejeté en soi ? Cette affirmation est-elle vraie tout le temps ?


Sonam 09/11/2010 10:21



C'est effectivement ce qui est pointé par une philosophe en étendant l'inconscient de Freud dans la sphère publique.


En fait par rapport à ton interrogation, là ou cela devient projection c'est quand ça pose problème, qu'une émotion plus ou moins forte est liée à notre observation.


Sinon c'est notre lot quotidien de noter notre propre faiblesse humaine parfois il est bon aussi de la pointer, ça peut faire réagir et parfois on ne peut que compatir.



marie 08/11/2010 10:40


il est difficile de lire l'article: couleur rouge trop foncée....


Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories