Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 10:47
De Socrate,  Platon où le propre de l’homme vertueux est de vivre en harmonie avec l’univers. Aristote qui se penche sur les vertus d’où peut se fonder le bonheur humain jusqu’aux stoïciens qui prônent la nature et le contrôle de soi pour échapper au malheur et atteindre la sérénité du sage. Epicure pour permettre de « vivre comme un dieu parmi les hommes » recommande une vie d’un hédonisme ascétique. Et plus près de nous le « traité des vertus » du philosophe français Vladimir Jankélévitch. La loi morale est en chacun de nous et elle se comprend de manière immédiate, quels que soient l’âge, la culture ou le pays où l’on vit d’après E kant. Le devoir repose sur l’universalité de la règle : pour qu’un acte soit moral,  il faut que la règle appliquée puisse être transposée en règle universelle, connaitre ce qu’on doit faire est donc ainsi une affaire de logique élémentaire. Mais on peut aussi regarder les conséquences de ses actes pour observer en quoi elles sont génératrices de bonheur ou malheur. La certitude restant que le meilleur guide pour l’éthique c’est toujours le souci de l’autre.

D’après « L’Ethique expliquée à tout le monde » Roger Pol Droit, chercheur au CNRS

Voir aussi chez Philarmor en lien sur cette page

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article

commentaires

witney 14/11/2009 21:00


la gentillesse est une vertu qui revient en force !! bonne soirée


Sonam 14/11/2009 22:05


Quand elle nous habite plus qu'elle nous habille, plus qu'un effet de mode un mode à effets! Bonne soirée!


beautemps 14/11/2009 21:00


au fait super ton commentaire sur les saisons de l'hiver et du printemps - merci et très agréable soirée


Sonam 14/11/2009 22:02


Et bonne soirée à toi!


beautemps 13/11/2009 17:42


les propos de ces grands hommes sont toujours d'actualité - ce sont eux qui nous font réfléc hir - très bonne soirée et à bientôt


Sonam 13/11/2009 18:07


Mettre en pratique ce que d'autres ont déjà expérimenté et observer le résultat...Pourquoi le mot gentil est il devenu si péjoratif, on l'assimile à servil ce qui n'est plus de la gentillesse mais
de la conformité, qui lui,  réclame un retour qui est : la reconnaissance cfprécédent article, qq chose en fin de compte opposé à la vertu qui rend heureux, puisqu'elle est complètement
tournée sur soi comme l'a fait comprendre Lilou. Bonne soirée, par chez nous fort coup de vent!


Lilou 13/11/2009 14:04


"le souci de l'autre "
longtemps il peut nous conduire à être "gentil"
en cherchant à le satisfaire à tout prix.
Alors nous manquons de vérité .

Puis,las d'être incompris, nous commencerons à vouloir prendre " le souci de nous ".
Alors nous manquons de gentillesse.

Il est pourtant un point d'équilibre
où se partage "le Meilleur"
A mi chemin entre l'autre et soi.

La gentillesse devient alors instinctivement
ce qui préserve la Vie .


Sonam 13/11/2009 15:18


"Etre gentil" pour ne pas "être servil"
D'un "à tout prix" à un "atout libre"
En équilibre sur un fil
Pour se livrer à la vie
Lise nous a sourit.


Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories