Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 10:40

Une mère si peu maternelle, un beau père réac et violent, l’idée d’en finir à 8 ans déjà…Paradoxalement avec la mise en place de la résilience et de qqs figures aidantes, des profs qui vont au-delà du programme, cela peut forger un caractère sous la forme d’une farouche rébellion et le goût du combat : « Je suis entré très tôt en résistance. Et le 1er gouvernement auquel j’ai résisté était celui de mes parents » Guy Bedos. Suivant son exemple et d’autres, bien que les mauvaises conditions ne sont pas à souhaiter, cela donne pourtant un gout de la vie plus prononcé, une compréhension des autres et une grande souplesse de caractère. Une meilleure adaptation en fait aux évènements, une capacité à rebondir et une vision des choses plus proches de la réalité qu’une personne protégée et qui peut passer à côté de l’essentiel. L’humour à condition qu’il ne vire pas au cynisme, est déjà une victoire sur la médiocrité de certaines conditions, c’est rajouter de la couleur aux sombres tableaux, la nécessaire distanciation et l’envie de faire partager. Ce sont des personnes au quotidien qui ne sont pas rebutées par les obstacles et peuvent aller donner un coup de main jusque dans les enfers pour en sortir qqs uns encore tout fumant, des justes cf article : Les « justes » ces hommes et femmes du quotidien  et La résilience, Boris Cyrulnik : cette faculté à rebondir .

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

« Je suis entré très tôt en résistance. Et le 1er gouvernement auquel j’ai résisté était celui de mes parents » Guy Bedos. "
:) :) :) Voilà une parole que je pourrais prononcer et que dès mes quinze ans j'ai mis en exécution... cheminement plutôt rude à l'apparence parfois "désordonnée" (au regard de quelques uns) mais
aussi en adéquation avec une autre parole, celle du chant de Dampa :
« A l'heure du séjour dans le flot de la foule,
Il faut observer le visage de tout ce qui paraît. »…
Et c’est en cet état « d’observateur » ainsi qu’expérimentateur neutre et aimant, que l’existence comme la Vie devient un livre ouvert…
Bien à toi, Sonam


Répondre
S

Je ne sais pas si G Bedos est un bon exemple d'humour non teinté de cynisme...En tout cas c'est un bon exemple de résilience! Merci pour ton témoignage Mutti et ton courage, cela donne une
profondeur aux choses et à la façon de les regarder comme tu le vis, que ne pourrait avoir une autre personne qui aurait été protégée. "Observer le visage de ce qui paraît dans la foule" associée
comme le précise le Dampa à un travail d'observation de soi même et de nos démons, l'un ne peut aller sans l'autre, même si cela doit être douloureux, mais la douleur est le combat du guerrier avec
beaucoup de bienveillance pour soi et les autres!!!Bien à toi


W

tu parles de la résilience, c'est ça ! c'est un sujet interessant, au plaisir !


Répondre
S

oui et dans de précédents articles...Nous avons d'extraordinnaires ressources, voire même une formidable énergie!


A

Bonjour ! Nouvellement arrivée dans la com. "les bretons sont .. "je découvre ton blog : j'aime beaucoup ! Je viendrai y faire des ballades certainement très agréables ! A+


Répondre
S

Bienvenue Anni, j'ai fait aussi une balade chez toi agréable et ai découvert des communautés créatives!!! Bonnes visites n'hésites pas à intervenir!