Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 09:38

    0327084418DVB-TFrance-2.jpg mais on oublie que c’est une tradition amenée en Occident par Maitre Deshimaru dans les années 70 pour la France. Il correspond au mahayana dans la transmission des enseignements de Shakiamouni ou il s’agit d’actualiser toujours son expérience d’éveil « Moi-même, la terre et tous les êtres sont déjà éveillés ». Tradition qui est nait en Inde puis a prospérée en Chine avec le tchan, au Japon au XIII ème siècle, ce qui explique0327084429DVB-TFrance-2.jpg l’austérité autou0327084404DVB-TFrance-2.jpgr des rites et pratiques. Le Zazen qui est la pratique de la méditation et la pratique monastique de la vie ritualisée, le fait de manger, le travail et les cérémonies. Sont intercalées la pratique personnelle et collective pour signifier l’interrelation et interdépendance des uns aux autres. Commémoration des patriarches et récitation des sûtras avec leur étude qui sont les enseignements tels qu’ils sont regroupés dans le Shôbôgenzo de Maitre Dogen. Deux écueils sont à éviter dans cette tradition,  la trop forte japonisation, austérité et rigidité comme on l’a vu, avec à l’inverse une occenditalisation trop marquée. Revoir l'émission : ici

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Yog 27/03/2011 18:32


"Zen " D'Anne Sylvestre :)

Dès l'entrée on est dans l'ambiance

Votre carillon tibétain

M'a mise tout aussitôt en transe

Et je souris d'un air crétin

On a enfilé des babouches

Et votre tapis hors de prix

Semble frémir quand on le touche

On va pas danser, j'ai compris



J'ai une crampe à l'abdomen

Et j'ai l'air d'une béotienne

Avec mon pot de cyclamen

Vous êtes zen



Drapés de coton blanc fluide

Qu'j'aurais pas voulu repasser

Vous êtes simplement splendide

Pourquoi donc n'ai-je pas pensé

Au moment d'sauter dans mes frusques

A respecter ce postulat ?

Jamais de noir, ça vous offusque

Je me sens comme un cancrelat



Ça doit se trouver dans les gènes

Pas un ourlet qui se déprenne

Et pas une bretelle à la traîne

Vous êtes zen



Cette harmonie en gris et beige

Avec une touche d'écru

Ces coussins en guise de sièges

C'est plus gai que je n'aurais cru

Çà et là quelques étagères

Suspendues on ne sait comment

Supportent un jeu de solitaire

Et un bouddha très avenant



Et puis sans rien qui la soutienne

Sur une planche en bois d'ébène

Une orchidée porto-ricaine

Vous êtes zen



Pas un mouton, pas une tache

Pas une empreinte, c'est parfait

Mais qu'on me dise où donc se cachent

Tous les cadeaux que l'on vous fait ?

Les briquets, les colliers de nouilles

Les cendriers artisanaux

Les Vallauris et les grenouilles

Les photophores, les plateaux



Avez-vous des armoires pleines

De ces dangereux spécimens

Que la vie parfois vous amène ?

Pas du tout zen



Les portez-vous chez l'Abbé Pierre ?

Faites-vous des vide-greniers

Ou les fourguez-vous aux enchères ?

Sur internet, ça doit payer

Les refileriez-vous, perfide,

En douce à tous vos visiteurs ?

Je veux repartir les mains vides

Me donnez rien, j'aurais trop peur



Même le p'tit coin est mis en scène

C'est le Nirvana de l'hygiène

J'ose pas y faire ce qui m'amène

Tellement c'est zen



Mais vous êtes si adorable

Qu'on vous promet qu'on reviendra

S'accroupir devant votre table

N'empêche qu'au bistrot d'en bas

Enfin à la bonne franquette

On va s'coller derrière les yeux

Un bon gros sandwich aux rillettes

Et un p'tit beaujo crapuleux



Il se peut qu'un mot nous parvienne

Vers le milieu de la semaine

Sur un papier de pur lichen

Divinement zen :



"Merci pour votre cyclamen

Il ne faut pas que ça vous gêne

Mais on l'a donné à Carmen

Qui n'est pas zen"



Anne Sylvestre


Sonam 27/03/2011 22:23



Qd le pot de cyclamen s'est retrouvé chez Carmen...qui n'est pas zen


Qd Anne s'est interrogée sur tant de netteté...s'en est allée au bistrot d'à côté