Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 18:11

...Qui se répète d’articles en articles sur ce même blog, avec livres et philosophes, auteurs à l’appui. Notre philosophie occidentale observe une remontée du réalisme et ce justement qd la mécanique quantique nous laisse un vide au-delà des plus infimes particules puisque le phénomène dépend de son observateur…Pourtant Platon et plus récemment Hume et Locke, phénoménalistes et représentationalistes, la perception de notre réalité a besoin d’un intermédiaire pour être explicable…On pourrait par exemple se demander pourquoi la perception d’un objet est globale, pourquoi ne percevons nous pas tous les composants en même temps ? Outre le fait que rien ne résiste à la décomposition et au mouvement même des plus infimes particules, posons nous des questions sur nous-mêmes. Comment ce « moi » nous apparait-iIMG_0960.jpgl ? Car sa saisie est à la source de tous nos maux, avec le « mien » qui en découle et toute notre confusion, peur et lutte à tout s’approprier en dualité avec « l’ autre ». Reprendre le raisonnement de l’article précédent, nous voyons bien que les parties censées nous composer échappent complètement à notre supposé contrôle.  En admettant que le « Moi » ne fasse qu’un avec elles, on devrait dire « mon esprit a chaud, froid etc… », et si ce « Moi » devait être en dehors de ses parties par je ne sais quel miracle, on ne pourrait justement dire « j’ai chaud, froid etc… ». Et comme une chose ne peut être en même temps les 2 et ni l’un ni l’autre, il nous reste ce simple « je », une simple imputation sur un ensemble de choses qui ont l’air de dépendre les unes des autres, à savoir une forme, des sensations, une discrimination, des volitions et une conscience. Cela demande bien d’y revenir plus d’une fois, de poursuivre l’analyse encore et encore, l’expérimenter, le vérifier, compréhension qui est la seule alternative à toutes nos souffrances. Arriver à ne plus saisir les choses telles qu’elles nous apparaissent, cad comme unitaires, permanentes et indépendantes, nous permet un début à la vraie mise à distance de toutes nos perturbations venant de cette très forte saisie du « Moi » et « Mien ». D’où une certaine compassion qui ne manquera pas de s’élever devant l’ignorance de tous ceux qui ne prennent pas ce temps pour simplement observer et courent après toutes sortes de chimères.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories