Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 09:49

Théorie du champ de Lewin (1951) du principe d’interdépendance de la personne avec son environnement, tel qu’elle le perçoit, ce qui va déterminer le comportement c’est la façon dont elle s’est représenté le monde. La nature fondamentale de l’être humain est sociale, ce qui se traduit par le besoin de pouvoir compter sur les autres en s’appuyant sur eux en termes de profit et de gratifications attendues, Homans (1970922133554DVB-TFrance-2.jpg4). L’attachement peut être défini comme une relation affective qui unit 2 individus à travers la valorisation et l’importance qu’ils ont l’un pour l’autre,le besoin d’inclusion qui consiste à exister aux yeux des autres, le besoin de contrôle concernant les interactions entre le besoin de sécurité et celui d’avoir une prise sur autrui et le besoin d’affection portant sur les liens d’attachement à autrui. instinctuelle d’avec la mère Bowlby (1969). Schutz (1960), Piaget (1957) dans le processus de développement fait apparaitre Les échanges avec autrui mettent en jeu des ressources en termes de coûts et bénéfices pour les partenaires dans un souci tout de même d’équité dans la recherche d’un équilibre dynamique. Des normes se mettent en place plus ou moins explicites, en vue d’obtenir des comportements approuvés socialement on se réfère à des valeurs dominantes et opinions partagées. Nous appréhendons autrui ou les caractéristiques d’autrui ou personnalités en fonction de nos systèmes de croyance à leur sujet. L’identité Erikson (1972, 1974) est assimilée au surmoi, lieu où sont intériorisés les normes sociales, et traduit par la définition de soi dans la conscience de soi et l’estime de soi conditionnée par l’approbation sociale et croyance que nous avons dans notre capacité de maitriser les choses. Extraits Gustave-Nicolas-Fischer « les concepts fondamentaux de la psychologie sociale »

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Oui, la réflexion s'est beaucoup approfondie.


Répondre
S


Oui des outils pour pousser encore plus la réflexion, comprendre notre fonctionnement et pouvoir...se transformer! Plus nous avonsune  connaissance de nous même, plus nous pouvons être plus
proches des êtres et être plus en harmonie avec les phénomènes.



L

C'est passionnant bien sûr. Aristote disait déjà que nous sommes des animaux sociaux.


Répondre
S


Oui et comme le dit Witney nous conditionnons aussi notre monde...Nos philosophes avaient déjà émis un certain nombre de réflexions, ici elles reposent sur des observations dites
scientifiques  basées sur des calculs statistiques. Et voilà ce qu'il en résulte très instructif!



W

notre représentation des choses conditionne notre vie, attention à ce qu'on a "alimenté"... bonne journée


Répondre
S


Ce sont des comportements observés et non seulement des avis sur..Ce qui leur donne une certaine caution. Nous sommes bien conditionnés et complètement dépendants des autres et...dans les
attentes d'un monde en qq sorte qui se plierait à elles...De quoi encore plus atteindre à la haute opinion de notre ego, pour un peu plus d'humilité c'est à espèrer!


Bon WE!