Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 10:34

Notre corps est le rés1118133858DVB-TFrance 2ultat du karma, c'est-à-dire la somme de nos actes. Ayant un corps comment pouvons échapper à la souffrance ? Notre corps se forme à partir de la combinaison des gènes de notre père et ceux de notre mère, sa formation est soutenue par une quantité innombrable de conditions. Les 4 éléments qui composent notre corps : la terre, l’eau, le feu et l’air sont souvent en conflit. C’est pourquoi aucun d’entre nous ne peut échapper à l’impermanence, à la vieillesse et à la maladie. Ce qui existe encore le matin peut disparaitre avant la nuit. Il est possible qu’en l’espace d’une seule minute, nous passions d’une vie à une autre, comme une goutte de rosée printanière ou un rayon de soleil matinal. Ce corps est pareil à l’arbre au bord de la rivière, à la vigne grimpant le long du puits. Pourquoi existerait-il pour toujours ? Les jours et les mois s’enfuient. Chaque instant de la vie est aussi bref qu’un clin d’œil. Une seule respiration sépare une vie d’une autre. Comment pouvons-nous continuer sans réagir et laisser notre vie s’écouler inutilement. Maitre Guishan

Partager cet article
Repost0

commentaires

N

Quelquefois, quand je lis tes réflexions et d'autres témoignages, j'ai l'impression d'y rencontrer des contradictions; je viens de lire un article d'un sage boudhiste qui dit qu'en fait, avec la
sagesse et la méditation, on arrive à ne pas réagir à la violence, on arrive à ne plus rien savoir, à ne pas juger, et ici dans ton article, tu parles de "réagir" de ne pas vivre une vie inutile;
j'ai un peu de mal à m'y retrouver; je n'ai pas forcément envie de devenir "imperméable" à toute émotion, à tout désir, plaisir, ou alors, je rentre dans un monastère et vis retirée du monde réel;
je voudrais vivre la vie réelle autour de moi mais sans souffrir des émotions fortes pourtant inévitables dans toute vie: est-ce possible ?
Merci de tes articles et réflexions qui m'interpellent;

bon dimanche


Répondre
S


Merci de me permettre d'éclairer, effectivement cela concerne différents de nos états: avec de la colère mieux vaut ne pas réagir mais il est important, voir nécessaire de dire les choses, de les
pointer avec fermeté. Mais la barrière entre le sain courroux et la colère est extrèmement délicat tu as raison! Reste à aller voir nos réelles motivations! On peut prendre l'exemple de
l'éducation des enfants ou il est recommandé d'avoir du courroux en brusquant un peu parfois ! Voir avec une bonne part des adultes


Faire des retraites peut être nécessaire pour aller étudier l'état de notre esprit, de nos fortes émotions qui donnent la souffrance et de nos motivations, mais l'action est vraiment dans la
réalité de la vie. Tout est question d'équilibre!



W

tout à fait, pas de gaspillage surtout, tout va si vite, si fragile !! le corps et la santé sont precieux, bonne journée


Répondre
S


Autant y prendre soin pour qu'il nous porte encore un peu plus à la  compréhension, car le corps a ses propres messages à écouter!