Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 10:35

et ressemble au dernier film avec Chiara Mastroianni : « Non ma fille tu n’iras pas danser » Chiara.jpg, encore une histoire de frères, soeur, père, mère. Avec une mère si peu maternelle et un père ici plus présent, peut être ce qui fait encore tenir  une liaison de ses membres. Maman donc fait une maladie dégénérative et il lui faut un donneur compatible, ce qui est le Prétexte en bouée de sauvetage pour elle de réunir tous ses enfants dont le pestiféré, compatible, que la soeur avait réussi à bannir, en payant ses dettes, des réunions familiales. Il faut dire qu'en tant que mal aimé de maman qui avait un faible pour soeur, tous les ingrédients sont réunis pour une ambiance familiale chauffée, avec les autres de la fratrie qui font  plus diversion . Le fils de soeur est schizo et lui aussi compatible, repas familiaux assez mouvementés qui se terminent en bagarre, car le dit frère manie très bien la langue acerbe. On joue au jeu de la vérité sans en assumer vraiment les retombées, souffrance silencieuse et larmoyante contre gesticulations philosophiques. Maman dans tout ça est très classe, jouée par une Catherine Deneuve qui excelle en lave refroidissante et distanciation maladroite de sa propre souffrance, et puis Mathieu Amalric est excellent à tarter. Cela fait encore réfléchir sur les liens familiaux, sur les emprisonnements, les séquelles laissées dans la fratrie, l’impossibilité à communiquer dans des rapports faits de rancœur, jalousies, haines, revanches plus ou moins larvées. La question à se poser pourquoi faut il insister à se revoir, se faire souffrir quand les liens sont à ce point dégradés ? Pour la conclusion merci de la donner car je n'ai pu voir la fin, arrêt malencontreux au bout d'1H 16 de vision.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans regards sur soi
commenter cet article

commentaires

annie 11/03/2010 13:07


Même si la Mère a abusé d'un certain chantage sur sa vie même, pour essayer de soutirer un semblant d'amour de ses enfants, ce dont elle même n'a pas pu donner...Elle n'a pu qu'offrir ce chaos:
d'enfants qui ne peuvent que se déchirer, le chouchou étant généralement celui qui cède à tous ses chantages...


Sonam 11/03/2010 13:35


En fait elle est incapable de se sortir de sa propre souffrance pour arriver à se préoccuper de ce qui se passe autour...


Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories