Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:34

ou au contraire « aujourd’hui je suis malheureux », ce qui va déterminer lequel de ces 2 états d’esprit est celui qui nous anime, c’est uniquement nos émotions d’attachement ou d’aversion. Toutes nos actions sont le fait de notre corps, de notre parole ou de notre esprit et chacune 2011-01-04_111818.jpgentraine des conséquences liées à notre intention. Rappelons-nous que l’ignorance est elle-même une perturbation qui s’exprime par exemple lorsque privilégiant le gain immédiat, nous n’anticipons pas les conséquences négatives à long terme d’une action. Si nous analysons soigneusement le désir effréné ou la colère violente, nous découvrons qu’à la racine de ces émotions se trouve notre perception de l’objet qui les suscite, qui n’est à l’origine que notre attachement féroce au sentiment d’un soi,  ou d’un ego. Ne reconnaissant pas la vacuité de soi et de l’autre nous nous accrochons à l’un et à l’autre comme s’ils étaient dotés d’une existence autonome, indépendante et objectivement réelle. A l’examen de notre propre esprit, il apparait que plus notre perception du « je » et du « mien » est forte, plus les émotions destructives et négatives qu’elle induit sont puissantes. Ces émotions perturbatrices sont non seulement causes de souffrance pour nous-mêmes et autrui, mais elles nous interdisent aussi l’accès au bonheur, ces états psychiques sont notre véritable ennemi. Leçons de sagesse le soutra du cœur SS Dalaï Lama

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 10:31

...2011-01-04_090027.jpgnotre sentiment de l’existence d’un soi qui serait, en qq sorte, le maitre de notre corps et de notre esprit, un acteur autonome et possédant sa propre identité bien distincte. Bien que tous les êtres aient tous un sens inné du soi, le concept d’un soi éternel, éternel, immuable, unitaire et autonome ne peut exister ainsi, le soi ne peut être compris que comme un phénomène conditionné et dépendant des agrégats psycho-physiques. Non contents de nier le concept d’un soi absolu et éternel, les bouddhistes rejettent aussi l’idée naïve d’un soi, maître du corps et de l’esprit. En soutenant qu’il est impossible de trouver un soi hors des éléments qui constituent le corps et l’esprit, ils écartent toute possibilité d’une entité indépendante qui en aurait le contrôle. Selon le bouddhisme, la notion d’un soi  en tant que principe éternel et absolu renforce l’erreur inconsciente qui consiste à croire en un soi qui contrôle corps et esprit. Si l’on prend même le commencement matériel de notre univers suite au big bang, les particules d’espace ne sont ni absolues ni fixes mais soumises, comme toute matière aux lois de l’impermanence et du changement. Ce qui implique que toute chose, tant qu’elle est le produit d’autres causes et conditions, est alors sous le contrôle de facteurs autres qu’elle-même.  Lorsque nous n’attribuons plus une substantialité aux choses et après avoir acquis une certitude profonde que nos points de vue erronés sont faussés par nature, nous atteignons la seule véritable libération avec le total affranchissement de l’ignorance qui saisit l’existence en soi des phénomènes. Leçons de sagesse le soutra du cœur SS Dalaï Lama

 

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 10:32

« En posant l’0102084441DVB-TFrance-2.jpgego comme le moteur de l’être humain, votre Descartes a institué un dangereux dualisme. S’il avait réfléchi dans la nature au lieu de méditer enfermé dans une chambre, il n’aurait pas conclu à une prise de conscience solitaire. Descartes a isolé l’homme de son environnement, il l’a proclamé indépendant. Les bouddhistes indiens, eux, se sont évertués à libérer l’homme des illusions de l’ego, de son avidité, et ont développé le principe de codépendance entre tout ce qui vit. L’anti-cartésianisme est un humanisme contre la domination du rationalisme et du profit: le primat de la liberté individuelle mènent le monde à sa perte, car l’homme n’est pas libre d’agresser la nature et les autres. La terre comme les êtres vivants n’ont pas de prix. Le respect de toute vie est ce qu’il lui manque d’essentiel, la raison doit accompagner la compassion, la liberté reconnaitre l’interdépendance. « Une déclaration de dépendance » est le sous titre du livre…Satish Kumar est un penseur indien, disciple de Gandhi, pour un appel à remettre l’homme à sa juste place. Voir article du Monde de F Joignot

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 10:43

l’année 2010 est en train de finir de s’écouler et ce définitivement,   

car tout ce qui découle est forcément perdu et nous rapproche toujours un peu pluscercle.jpg

de la fin inévitable de notre condition de simples mortels.

  Mais avant qu’elle ne fUt perdue à tout jamais,

il est encore presque temps de conditionner la suivante  

pour qu’elle découlAt aussi mais de façon plus attendue.

Il est encore plus que temps de revêtir une tenue sobre, 

un peu de cérémonial sied en cet instant, et  prendre

en pleine conscience de profondes respirations 

pour se concentrer sur les résolutions à venir.

Car l’avenir se décide ici et maintenant

tout en maintenant vigilance pour prendre conscience

des instants passés et pour préparer les instants à venir.

Qu’est ce qui a fait que je suis ici et maintenant avec les conditions présentes

et qu’est ce que je dois mettre en condition pour celles futures ?

"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre" lama-zopa

St Exupéry       Les meilleurs vœux : les Vôtres 

                                          Ma propre devise 

                                                        Dans un seul expir

                                                                         Et en éclat de rire

                                                                                      Ne jamais laisser souffrir...

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 10:20

A l’instar de Socrate il nous avait prévenu de nous méfier de ceux qui font payer leurs conférences…Rendons lui hommage donc de ses cours gratuits, passionnants et vivants sur le net qui s’échelonnent mensuellement avec lectures comme devoirs : ce sont des cours : ici. Qu’entend-il alors par « pharmakon » ? C’est la technologie, l’extension de la main faim.jpgde l’homme, en tant que soin mais qui peut très vite se transformer en poison dans un système industriel consumériste auquel on assiste dans nos sociétés. Ce poison est en train de s’étendre à tous les domaines et le résultat est « la destruction de l’équilibre complexe qui permettait que le développement du capitalisme fut aussi le développement social des démocraties industrielles par l’organisation keynésienne de la redistribution sous l’autorité d’un Etat providence. ». Autrement dit la dérive vers le virtuel des techniques de fabrication de soi et souci des autres, avec perte de confiance et désespoir face à notre errance et autodestruction programmée qui « hante désormais la conscience et l’inconscient planétaires. ».  « Ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue », titre de son dernier livre, cherche dans l’urgence dans laquelle nous nous trouvons, une autre issue avec l’analyse de toutes les conditions ontologiques, existentielles, morales, psychanalytiques, sociales, politiques, économiques, technologiques qui sont nécessaires pour l’antidote au poison.Lire aussi l'article de Robert Maggiori dans libé

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 10:38

A l’heure ou s’imprime cet article, de nombreux sites regorgent de nouveaux vendeurs, tous les déçus de la technologie, le « pharmakon » de B Stiegler, philosophe qui donne des cours sur internet et …gratuits ! Faut dire à leur décharge que la technique devient de plus en plus pointue et si vous vous trompez pauvre sœur, tante ou autre attentionnée de qqs quartz cela devient aussitôt vendable sur les sites cités plus haut. Quand Pierre Péju, romancier et philosophe, parle du symbole, du « faire plaisir » de ce qui n’a pas besoin d’avoir une grande valeur, on ne peut 0615130812DVB-TFrance-2.jpgs’empêcher de frémir devant l’alignement des valeurs monétaires de ce même « pharmakon » dont on sait qu’il est désormais incontournable et dés le 1er âge. Bien qu’en principe, précise P Péju, alors que le don consiste à apporter à l’autre ce dont il a besoin, le cadeau est un « don » très particulier car il n’a pas forcément à voir avec le besoin. Mais on a tellement envie d’entendre pour répondre à P Péju, à celui à qui on fait ce don particulier, ce petit cri de l’heureux élu, signe qu’à ce moment précis il sent qu’il lui arrive qq chose de bon.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 10:15

matt

La méditation permet de se familiariser avec une nouvelle manière d’être : « l’esprit est la source de tout ce que nous ressentons, et  changer l’orientation de notre esprit revient à changer la qualité de toutes nos perceptions. » Elle nous aide également à cultiver les qualités humaines qui sont indispensables à un bonheur authentique, parmi elles, l’amour bienveillant et la compassion sont les plus essentielles. Cette dernière, selon Mingyour Rinpotché, « est le sentiment spontané d’être relié à tous les êtres. Ce que vous ressentez, je le ressens. Ce que je ressens, vous le ressentez. Il n’y a pas de différence entre nous. » En fin de compte, rien ne peut remplacer l’expérience elle-même, expérience infiniment paisible et, une fois stabilisée par une pratique répétée, quasi inébranlable. Expérience de bien être absolu qui imprègne tous les états physiques et mentaux, même ceux qui sont normalement considérés comme déplaisants. Matthieu Ricard

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 10:17

et, dès l’instant où l’esprit est moins distrait, cela laisse place à une plus grande clarté. La2010-12-26_091607.jpgma Jigmé Rinpoché en Dordogne répond aux questions de Sagesses Bouddhistes : ici.

Différentes façons de méditer pour différents résultats, 2 dans le bouddhisme ou le contexte est important pour accroitre en clarté et efficacité. Pour un esprit plus stable moins influencé par les émotions perturbatrices de notre environnement, l’attitude doit être appropriée. La méditation n’est pas seulement de la concentration mais un développement de valeurs morales, attitude Ethique pour atteindre à la paix de l’esprit. La posture physique en 7 points permet l’assise de la pratique, en lotus, dos droit, regard dans la continuité du nez, langue contre le palais. On  peut commencer à s’entrainer sur des périodes de 10 mn en allongeant progressivement la durée pour permettre d’accroitre en intelligence et force sur notre esprit ordinairement obscurci, tout en étant vigilant sur l’engourdissement qui peut se mettre en place avec l’habitude. C’est notre propre connaissance, travail à accomplir en commençant par être conscient de chacun de notre état mental.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:43

 

Encore un peu de patience avant de défaire vos cadeaux, il y a ceux que vous avez offerts mais ceux que vous n’avez surement pas manqué de vous offrir, à vous de voir ce qui sied aussi le mieux pour vous au pied du sapin.

Au milieu de toute cette effervescence, emboitez le pas ferme et décidé de notre écossaise et de ses  troubadours pour envoyer vos plus belles pensées en communion avec tous les êtres et…comfort and joy !

 
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 10:37

qui peuvent changer votre vie et celle d'autres personnes, à voir aussi sur les a

0124084443DVB-TFrance 2

rticles !

0117084503DVB-TFrance 2

matt

 

lv

Partager cet article
Repost0