Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 10:24

Mais comment en êtes vous venue là ? Une exaspération personnelle comme un monologue des désagréments de la vie quotidienne où rien ne va plus où l’on s’agace. Une malédiction qu’elle revendique celtique ou elle s’adresse autant à l’homme qu’à elle-même, son héroïne Anna a le nom de la déesse mère primordiale en source d’eau limpide, une femme accomplie sous toutes ses dimensions. Une femme qui en a marre et s’enfuit 8 jours lors de la semaine Pascale, écrit son journal en chemin de croix des 11 stations pour la résurrection, bien que non croyante mais branchée sur le rythme cosmique. Ce titre c’est comme 3 balles qui tombent à l’eau pour rendre à ces milliers d’épingles reçues des milliers de mots en humour allégresse mêlés à leur tristesse, en débordement de l’être plutôt qu’au paraître référence à Emma Bovary. Autre référence à Sartre dans « les mains sales », plus que de guerre des idéologies ou guerre des sexes, c’est la revendication d’une femme celte qui refuse la clôture mentale qui veut vivre tout ce dont elle se sent capable de vivre et assume toutes les facettes de sa personnalité0801211859DVB-TTMC.jpg. Alors « mégère égoïste » ? Appellation d’un journaliste homme qui salue tout de même son vrai talent de faiseuse de mots : non un bonheur d’être née femme en dépassant le sujet féministe : ce serait aux hommes de revendiquer leur égalité aux femmes. Un  dépérissement de l’affection sans renouveau des saisons ou l’on reste en hiver toute l’année, elle fait donc le choix de réintégrer sa vie de solitaire sans quitter cet homme qui ne méritait pas le préjudice de la séparation, et de « faire avec » dans une logique de vie douloureuse pour se transfigurer telle Alice où « tout ce qui arrive est adorable » Nietzsche. L’incantation permet la psalmodie non pour endormir mais pour atténuer les blessures ou il s’agit non de surmonter les contradictions mais de les assumer et de s’approprier tout ce qui est à portée de vie. Référence à la triskèle, aux 3 spirales et 3 éléments où la terre, l’air et la mer se fondent dans le feu dans un désir d’harmonie universelle. Les hommes sont des taiseux, elle décide de l’accoucher de lui-même dans sa préméditation sans crime  « il gagne l’argent je gagne la vie ».  « Je n’en reviens pas alors que j’ai l’impression d’être revenue de tout », attitude poétique fondée sur l’étonnement  « à la longue chaque chose traduit son contraire » « c’est de fatigue que se ferment les yeux des femmes » : autre titre de livre, elle-même amatrice d’haïkus comme autant d’à-coups.

Le mari est toujours là mais la Mère celte fusionnelle et source... funeste d'inspiration  a fini ses jours entre 4 planches "elle qui rêvait de monter…sur les planches"…

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 10:33

Revoir article précédent :  Méditation et psychothérapie pour une médecine0124084443DVB-TFrance-2.jpg des émotions (video) avec Yasmine Liénard chef de clinique à St Anne et Geneviève Hamelet sophrologue

Ce programme est une réconciliation entre la médecine et 0124084431DVB-TFrance-2.jpgles techniques de méditation pour appliquer la pleine conscience, qui est un état d’éveil permanent en prévention des états dépressifs. Le préalable est de comprendre que la souffrance vient de nos pensées et non des autres, de l’environnement extérieur, ce sont nos pensées qui les interprètent en0124084436DVB-TFrance 2 fonctionnant dans le manque . C’est apprendre à utiliser la méditation en acceptant ce qui est, les pensées négatives, plus que dans des attentes de résultats. En fait il s’avère que dans la pratique les impacts sont rapides, quand les personnes comprennent qu’il ne tient qu’à elles de sortir de leurs schémas douloureux. Cette méthode s’inscrit dans les thérapies comportementales ou cognitives qui sont une étude des pensées, du cognitif pour évaluer leur degré de réalité, ici il s’agit plus, et c’est ce qui est nouveau, de les accepter plutôt que vouloir les changer et rentrer dans des automatismes. Passer du mode « faire » à « être » car nous sommes des êtres humains et non des « faire » humain pour une présence à nous même, une vigilance. C’est une compétence face aux difficultés de la vie en utilisant la respiration comme une alliée, une vigilance au ressenti corporel en unité dans notre corps-esprit.

Revoir l'émission : ici

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 10:48

Spectacle qui encourage à s’allonger et se faire « tsychanalyser » par le rire !

Et il est là le divan, dans ses couleurs pétards au milieu de la scène, avec Emma, vrai personnage de bd gouaillant avec le public ! Elle a envie de mourir d’être invivante eh oui la tsychanlyse commence toujours ainsi.  Elle fait part de son délire de pygmée dans la savane et de lions se repaissant, le délire quoi !emma.JPG

Qui veut venir s’allonger ? Les volontaires ne se bousculent pas, non pas parce que le psy est un clown, ça on y était habitué, mais tout de même devant une salle entière ! C’est elle qui s’y colle pour nous et on s’arrangera après pour l’argent ! Le divan attire irrésistiblement avec en même temps la résistance à ouvrir la brèche et à y déposer tout le fardeau que l’on a de plus en plus de mal à contenir et qui va immanquablement s’échapper sous forme de lapsus et autres facéties, qui là pour le coup sont plutôt drôles. Il y a le lampadaire qui dévoile vos rêves les plus enfouis pour celui qui se fait coiffer, sur écran géant ! Le psy se voit symboliser par un cigare et des lunettes, présence absence  qui permet l’association libre et les jeux de scène d’Emma qui va chercher des gants de boxe quand elle repense à la Mère geignante et castratrice, la Mère quoi ! Le Père ? « y-a-pas-pa-pa !», le Père quoi !  Emma la marionnettiste qui dialogue avec son double qui lui offre un cadeau, la fameuse gomme à macher qui permet la régression au stade oral. Jeux de scène, facéties et moments de pure poésie, car Emma se transforme aussi en diva soprano et musicienne, comme quoi la cure commence à libérer et lâcher ses effets réjouissants. De quoi lâcher les dernières résistances !

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 10:39

Pour Spinoza dans « l’éthique », la joie ne se conquiert pas sans effort, dans un effort de connaissance et de compréhension : plus je connais le monde, l’homme, ses désirs et ses fragilités, plus je suis en mesure de les accueillir et de les aimer. Se mettre en joie c’est se mettre en éveil dans une ouverture au monde, aux autres dans une dimension d’amour. « La joie est une bouffée de beauté sous l’étreinte du verbe vivre se conjuguant au vif et au vierge du présent ; la beauté est une fulgurance de joie qui peut être exquise, sereine autant qu’abrupte, âpre et violente. » expérience mystique de Blaise Pascal dans les « pensées ».  Après le beau helen-Kerdat.JPGtemps, la pluie d’Eugène Ionesco dans un « journal en miettes » :« …Un arc en ciel, enfin, découpant la lumière, scella de nouveau l’alliance précaire de l’homme avec Dieu, c'est-à-dire la nature. Et dans cette allégresse que j’ai ressenti, le monde m’est apparu dans une autre lumière, dans une lumière toute neuve…La joie est un don du ciel. ». Du livre de l’intranquilité du poète portuguais Fernando Pessoa « Je m’apaise enfin, oui je m’apaise. Un calme profond, aussi doux qu’une chose inutile, descend jusqu’au tréfonds de mon être…Cela ne vient pas du jour doux et lent, tendre et nuageux. Ni de cette brise à peine ébauchée, presque rien, à peine plus que l’air qu’on sent déjà frémir. Ni de la teinte anonyme du ciel, tacheté de bleu ici ou là, faiblement… »

Extraits tirés de Sylvie Germain écrivain, Raphaël Enthoven philosophe et Christophe André psychothérapeute Photo d'Helen Kerdat

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 10:39

Dans notre  possibilité des manifestations de la colère,

Sont en premières positions plaintes et gémissements1110124943DVB-TFrance-3.jpg

Une position de victime offre de nombreux avantages

Comme chantage et tyrannie exercés sur l’entourage

Comment ne pas tomber dans les pièges grossiers 

Quand tout tyran ne manque pas de complaisants

En renvoyant la "victime" à ses fonctionnements

Tout en se préservant ausside sa propre colère.

Comprendre que le fait d’ainsi de se venger

Est de dissimuler l’angoisse de sa fragilité

La contrariété provient de l’insatisfaction

Tout comme le mal être de la frustration.

Préconiser une écologie relationnelle

Qui elle demande courage et humilité

Dans une attitude consciente et respectueuse

D’avoir confiance plutôt que de se protéger.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 10:28

Tel René Descartes dans la 5ème partie du discours de la méthode ou l’homme serait titulaire du langage comme capacité à transmettre des pensées. Le propre de l’homme oui mais ce qui n’inclut pas tous les signes de communication. Autre question, existe-t-il des propriétés communes à toutes les langues entre universalité et diversité ? Selon Noam Chomsky, linguiste, le langage humain comporte des propriétés universelles, il a mit en valeur un mécanisme préexistant chez l’homme comme valeur universelle qui rend l’apprentissage possible. La langue comporte un usage infini de moyens finis, un nombre fini de règles pour un nombre infini de phrases, structures en forme d’arbre. Emile Benveniste, jalousie.jpgNietzche émettent que toute croyance serait dictée par la grammaire comme la spécificité du grec qui impose un mode de pensée, le langage dicte t’il alors la pensée ou la pensée le langage ? Se pose alors la question du sens, le lien entre sens et vérité, on accède au sens par des règles, la théorie de la vérité s’appuie sur le modèle numérique ou électronique, par les composants élémentaires. Mais dans la phrase d’Albert Camus « La campagne est noire de soleil » il s’avère qu’avec la métaphore, la langue s’avère beaucoup plus riche que le seul postulat de vrai ou faux, avec ce qui n’est ni vrai ni faux. Alfred Tarsky a comparé les langues artificielles à celles naturelles comme le français, l’allemand, parmi les valeurs de vérité se rajoutent tout ce qui n’est pas propositionnel comme les sensations. La richesse des langues permet d’engendrer les paradoxes, d’inclure les inférences exemple le « ou » qui peut être soit inclusif soit exclusif et modifier le sens. Revoir l'émission : ici

Revoir article: "Nous ne descendons pas des singes nous sommes des singes":« Les nouveaux psys » des chercheurs


Partager cet article
Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 10:30

0117083756DVB-TFrance-2.jpgPour une recherche d’équilibre intérieur, une paix avec nous même. Pour nous en parler Yasmine Liénard chef de clinique à St Anne qui travaille en particulier sur les troubles alimentaires et Geneviève Hamelet sophrologue qui a suivi un maitre bouddhiste dans ce travail « d’unité dans la dualité ». Revoir l’émission : i0117084503DVB-TFrance-2.jpgc0117084507DVB-TFrance-2.jpgi

La MBCT est une thérapie cognitive qui intègre les techniques bouddhistes de méditation en corrélation avec les rencontres scientifiques « Mind and live » avec SS Dalaï 0117084454DVB-TFrance-2.jpgLama. Cela fait 30 ans maintenant que ces méthodes sont mises en place aux USA par John Kabat-Zinn puis en Europe et depuis 2 ans qu’elles prennent leur essor en France avec l’espoir que la France rattrape le temps perdu. Méthode basée sur la pleine conscience pour une distanciation des pensées et pour se défusionner de pensées négatives. Il s’agit de sortir du chaos, de la confusion et de la façon dont nous concevons notre réalité pour développer une pleine attention comme une présence inconditionnelle sans jugement de valeurs. Tous les troubles psychiques proviennent de ne pas être pleinement conscient de l’instant et de ne pas être dans l’acceptation de ce qui est là. C’est la présence à la sensation, à l’instant qui permettent de sortir de cette suractivation du mental et de la souffrance qui en découle : « ne plus se projeter dans un futur qui n’est pas là et suivre le passé à la trace ». Dans une approche éducative la MBSR repose sur 4 fondements : le corps, la sensation, l’esprit et les phénomènes, la MBCT propose un protocole en  8 séances de 2Hs en prévention de la dépression.

Méthodes que je propose moi même depuis qqs années et pour tout public, revoir :  Soyez conscients laissez aller

La méditation psychothérapeutique à Ste Anne : Christophe André


Partager cet article
Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 10:39

Le plus grand obstacle à la liberté ce sont les fausses idées que l’on peut en avoir. Faire ce qu’on veut ne peut suffire car la liberté est un rapport au monde et un rapport à soi dans une dualité intérieure-extérieure. Nous avons l’illusion d’être à l’origine de nos actes mais notre liberté est circonscrite par le monde, en commençant par les lois naturelles que l’on ne peut que de brefs instants, tel le danseur Noureev qui se joue de la pesanteur, détourner. La liberté est un arrachement, tel celui qui brise ses chaines et nous la rend par contagion possible, H Bergson.  E Kant : "ne dépendre de rien d'autre de ce que l'on doit vouloir", 0110134708DVB-TARTE.jpgce qui me rend libre c’est la capacité morale de ne dépendre de rien d’autre. En fait elle est selon Rangoon de 3 formes, intérieure on l’a vu par détachement du monde, par le mouvement dans notre façon de se manifester au monde, et une liberté avec les autres et pour les autres car il n’y a pas de liberté solitaire. Seul le tyran impose des actes auxquels on ne peut avoir consenti, pour autant tout commandement n’est pas contraire avec la liberté selon A Camus. Sur le plan politique, la liberté ne va pas sans légalité, pour qu’il y ait démocratie il faut qu’elle soit encadrée par des lois,  il n’y a pas de liberté d’expression sans liberté d’entreprendre Raymond Aron. Revoir l'émission : ici

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 10:42

0106130353DVB-TFrance-2.jpgLes perles blanches sont tombées

En averse ou en giboulées

Des nuages épais chargés

De myriades de cristaux étoilés

 

Les activités de l’homme ont disparu

Sous un blanc immaculé hors de vue

Voitures abandonnées dans les talus

Routes coupées traces de pas perdus

Tout est figé prisonnier du froid abattu

L’hiver s’est joué de leur déconvenue

 

Temps pour elfes enjoués sous gants et bonnets

De se laisser glisser en éclats de rire enchantés

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 10:54
Lama Guendune Rinpoché
Laisse cet esprit qui est le tien,
dans un état détendu, non-artificiel.
1115083704DVB-TFrance-2.jpg
En cet état, voyant la pensée et son mouvement,
reste dessus, détendu.

En cet état, va poindre la stabilité.
Pas d'attachement à la stabilité,
Pas de peur du mouvement.
Connaissant qu'il n'est pas de différence
entre stabilité et mouvement,
l'esprit s'élevant de l'esprit.
En cet état, sans saisie, sans attachement,
repose, détendu, tel quel.
En cet état, la réalité en elle-même,
l'essence de ton propre esprit,
sagesse, vacuité radieuse,
va s'élever,

et tu n 'auras pas de mots,..

En cet état, un calme naturel viendra;
sans tenir la stabilité pour quelque chose,
Tel quel, naturel et libre;
sans saisir ni rejeter les productions mentales,
s'il te plaît, reste... LA.
Partager cet article
Repost0