Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 00:00

transcription d'un enseignement à Drukpa Plouray du 28/12 au 2/01...

Il s’agit de trouver un remède pour nous libérer de la source de notre souffrance qui est ce « moi » et ce « mien » et chercher le remède aux émotions perturbatrices qui en découlent. Pour cela nous impliquer à avoir de la compassion mutuelle, qu’est ce que l’amour, la compassion, son véritable sens ?

Car souvent en son nom, nous développons davantage d’ego…Pour le ressentir en profondeur, nous avons besoin de contempler notre passé, nos expériences, cela devrait être évident, les leçons de ce que nous avons expérimenté individuellement. Sinon que reste-t-il de ces années si nous n’en faisons rien, juste des souvenirs de ces milliards d’instants.

Pour contrer cette attitude de toujours saisir, développons la générosité, ouvrons notre cœur. Le fait de mener notre existence sans savoir, cette forme d’ignorance est déjà souffrance, le fait de ne pas connaître, comprendre comment toutes ces choses nous arrivent.

L’enseignement est de l’ordre du remède sur la façon dont nous menons notre vie. Il s’agit de faire preuve d’un peu d’intelligence, de comprendre qu’en fin de compte prendre soin des autres, c’est prendre soin de nous.

C’est aller chercher la cause de la souffrance plus dans notre pollution mentale qu’à l’extérieur, même si les causes extérieures sont bien là. Si nous sommes tout le temps en train de nous plaindre, le bonheur ne peut pas venir, c’est avoir le sentiment d’appréciation à l’égard de notre vie, des choses telles qu’elles sont. (à suivre)

Enseignements en ligne:  Nous recherchons tous le bonheur...Enseignements en ligne

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 08:48
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 11:13
"Il y a plus de larmes versées sur la terre que de gouttes d'eau dans l'océan" Bouddha
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 11:28

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 11:36
                                                  "Prendre pour permanent ce qui n'est  que transitoire est comme l'illusion d'un fou"                  Kalou Rinpoché

"Ainsi va la vi
e: elle nous propose une version de l'existence sans point ni virgule, c'est à nous de la ponctuer...et c'est notre ponctuation qui fera toute la différence.
 
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 10:30
"Les choses qui s'écroulent sont une sorte d'épreuve mais aussi une sorte de guérison"
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 11:47
Tout le monde veut le bonheur...C'est le but de l'existence. Nous avons tous le sentiment d'un "moi", d'une identité personnelle et nous désirons surmonter les obstacles et la souffrance alors que la vie nous apporte son lot d'obstacles, qui sont de 2 sortes, physique et mental. Toutes les circonstances extérieures même favorables peuvent être éclipsées si nous avons le doute, l'angoisse, la solitude, notre esprit restera misérable malgré de bonnes conditions. Ces sentiments peuvent être portés à l'extrême : colère, haine, jalousie avec un profond ressentiment de malaise, ce sont en fin de compte notre façon de faire l'expérience des choses plus que les conditions extérieures. Ce sont ces émotions qui détruisent la paix intérieure par la colère, la malveillance, la haine et nos actes entraineront à leur tour des conséquences. S'employer à développer alors les émotions qui sont constructives comme la compassion, le fait de pardonner...(à suivre)
    
          Conférence de SS Dalaï Lama à Nantes en Aôut sur : link
    Autres enseignements en direct de Drukpa Plouray à partir du    28/12  surlink
                                                                 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 12:21
La médecine traditionnelle chinoise (MTC) a toujours reconnu le lien entre le corps et l’esprit, alors que la science occidentale commence à peine de le faire. On reconnait des voies neurologiques directes entre le cerveau et le système immunitaire. De nombreux hôpitaux et centres médicaux appliquent des programmes de soins incluant la détente, la méditation et la visualisation.
En MTC, les symptômes de nature physique ne sont pas dissociés de ceux de nature émotionnelle ou mentale, les émotions sont considérées comme des expressions de notre Qi, les bloquer, ne pas les exprimer peut susciter des problèmes.
Voici ce que le Nei Jing dit à cet effet : «Il est bien connu que toutes les maladies sont le résultat d’un déséquilibre du Qi
:
la colère fait monter le Qi, la joie ralentit le Qi, la tristesse disperse le Qi, la peur fait descendre le Qi, la terreur amène la confusion dans le Qi et l’anxiété fait stagner le Qi. La colère endommage le Foie, la haine endommage le Cœur, l’anxiété endommage la Rate, la tristesse endommage les Poumons et la peur endommage les Reins.»
 Si une tristesse n’est pas transformée, un déséquilibre peut survenir dans le Qi des Poumons, qui se manifestera sous forme de rhume, d’asthme ou même de psoriasis. (Le psoriasis est typiquement lié à un déséquilibre des Poumons, la peau est le tissu régi par les Poumons.) Par ailleurs, si vous avez une déficience du Qi des Poumons pendant une longue période, vous remarquerez que vous êtes sujet à des accès de mélancolie. Si vous vous inquiétez et pensez trop, cela peut bloquer le Qi de la Rate et vous aurez peut-être des problèmes de digestion ou saignerez à l’excès pendant vos menstruations.
C’est pour cette raison que le praticien en MTC diagnostique et traite les symptômes d’origine émotionnelle en fonction des symptômes physiques, cherchant à trouver le schème global qui les relie.
Il est certain que l’on peut retrouver l’équilibre énergétique, émotionnel et physique en faisant appel à l’acupuncture, au chi nei tsang (massage chinois), shiatsu, etc. Mais on peut aussi le faire en se servant de méditations (chi kung) qui visent les Organes (Poumons, Reins, Foie, Cœur, Rate) et s’appliquent à transformer le stress correspondant à ces organes en vitalité. Souvent, les émotions sont exacerbées parce qu’il y a un excès de chaleur dans les fascias les entourant. C’est ce qui fait que la colère monte avec le feu du Foie, la tristesse du Poumons nous accable, la haine du Cœur nous envahit, la peur des Reins nous habite, et l’anxiété de la Rate nous prend. Il existe des méditations-exercices qui permettent de libérer nos organes de cet excès de chaleur et de redonner aux organes l’équilibre.
Les 6 sons de guérison :
Pour une raison ou une autre, vous vous sentez triste ou déprimé, avec peut-être en plus un bon rhume. Alors faites le son des Poumons : SSSSSSSSSS et mangez des aliments piquants qui viennent tonifier vos Poumons (ail, oignon, choux, cannelle, gingembre, etc.).

Vous ressentez de la peur, de l’insécurité, du stress, avec peut-être en plus un épuisement, de la fatigue. Alors faites le son des Reins : Tchhhhhhhhhhou (comme le vent dans les films d’horreur) et consommez davantage de poisson, de légumineuses et de noix de Grenoble entre autres.

Si la colère, la frustration ou l’agressivité vous habitent, faites le plus souvent que vous pouvez le son du Foie CHHHH (comme dans chut!) et consommez davantage d’aliments acides, comme les agrumes entre autres.

Quand vous ressentez de l’agitation, de l’intolérance, de l’impatience, que vous avez souvent chaud, faites le son du Cœur, Haaaa (h expiré sans dire verbalement le A). Et mangez davantage des aliments amers, comme les endives, le thé, chicorée, roquette, etc.) Vous pouvez répéter le son autant de fois que vous le désirez : il n’y a aucune contre-indications.

Vous vous sentez anxieux, soucieux, obsédé par certaines pensées, l’esprit cahotique, avec en plus peut-être un peu de difficulté à digérer et une grande prédilection pour les sucreries. Alors faites le son de la Rate Groooo (gutural) et consommez beaucoup plus de légumes-racines et des dattes et des figues séchées.

La méditation des Six sons de guérison peut grandement aider à « neutraliser » ces émotions. Les Taoïstes ont devisé cette méditation (elle dure environ 30 minutes quand on la fait à fond, mais on peut faire les sons indépendamment selon le besoin du moment) en fonction des organes et n’ont pas oublié le 6e son qui est celui du Triple réchauffeur, HIIII (h expiré) dont la fonction est de répartir l’énergie dans les 3 Dan Tien et de débarrasser l’excès de chaleur au cas où il en resterait.


Merci à Dominique!
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 11:02
Eh ! si on les amenait au ciné
Pour les faire rigoler
Les faire rêver
Les adultes ils en ont assez
Savent pas s’amuser
Font qu’à s'énerver !   
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 10:46
La vision que l'on a généralement de la méditation tient plus de critères de satisfaction personnelle, comme on le voit dans la pub, une simple tranquillité face à nos questionnements sur des futurs incertains...
En fait la méditation dans le bouddhisme est plus dans :  l'être bien, le moment où l'on va commencer à travailler...
On confond le début et la fin...
Quel est le but ? c'est de développer un espace interne qui va échapper à nos fonctionnements ordinaires de désir, d'avidité, etc...Avec une dimension de lucidité, de confiance dans ce travail, s'ouvrir à une simple présence par rapports à toutes nos stratégies habituelles, c'est un travail constant de lâchers prises...
S'asseoir est déjà une rupture, un lâcher, beaucoup de choses à lâcher...Sortir du dilemme de la satisfaction à soi même, pour aller vers une ouverture inconditionnelle ou quelque chose va pouvoir émerger.
Le zen n'est pas une spécificité japonaise comme certains moines japonais le pensent, car ce travail interne touche à l'humain, à l'universel.
La mission de ces maîtres zen est de dire, parler le zen, trouver l'habileté pour pouvoir parler à tout un chacun, comme a pu le faire ce maître tibétain précurseur, Chögyam Trungpa, c'est comme accompagner une personne âgée qui a des difficultés à marcher...
Créer un espace de confiance pour aller au delà de ses propres limites, que ce ne soit plus vécu comme un obstacle insurmontacle. L'enseignement est plus de l'ordre du coeur à coeur...

Emission de sagesses bouddhistes du 21/12 avec Eric Rommeluère : link
Emissions précédentes : JP Schneltzer psychiatre " bouddhisme expliqué aux occidentaux"(video) ,
Partager cet article
Repost0