Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 09:31

Je reviens dans le bocal avec grand plaisir, si, si…Pour vous raconter mes longues semaines de retraite avec très peu d’heures de sommeil et…1 repas par jour, dû à l’immense bienveillance du Lama  qui nous a fait travailler tous nos conditionnements. Obligée de reconnaitre que sur les 450 personnes que nous étions, la communauté anglaise a été la plus assidue, voir même la communauté espagnole, pour les français, une petite poignée à tenir les conditions…De longues heures sur le coussin pour les visualisations, méditations et récitations de mani, le corps qui se rebelle et vous rappelle à l’ordre au bout de qqs temps, la lutte contre l’endormissement quand les enseignements durent dans la nuit…Le lâcher prise enfin qui évite la colère et la fuite, voire l’abandon pour un ego malmené et mis sans dessus dessous. Le silence qui vous ramène face à vous-même, pas d’échappatoire et d’agitation qui permettent l’étourdissement, pas de blabla qui meuble et distrait. Et puis tout ce qu’on reçoit du Lama qui vous entraine dans son énergie compassionnant et vous fait éclater de rire quand il nous décrit si bien dans tous nos travers. Nos travers ? Besoin d' explications ? Je pense que que tout le monde comprend…

Merci à mes compagnons de (in)fortune avec qui nous avons partagé tous ces moments sur nos coussins, silencieusement, de faire vos commentaires now (ou en privé si vous préférez), you're welcome please!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
ça me rappelle un peu Nantes et le Dalaï Lama, cette patience, ce bien_être malgré l'inconfort
Répondre
S

Oui, le même bien être en leur présence, ce qui me manque c'est la réponse instantanée à toutes mes questions dans cette relation directe, que je n'ai plus forcément...Grand vide, qui peut être
comblé si on fait les pratiques conseillées!


L
oui c'est tout le paradoxe du soutien, comment aussi s'en passer pour être autonome
Répondre
S

On parle bien des 3 refuges...Je viens de bien comprendre l'importance de la Sangha! Des connexions se sont confirmées, déjà en 2003 (précédente retraite avec ce Lama)...Ca ne peut pas être neutre!
L'autonomie je crois que j'y viens, fin de mes anciennes attaches, je reprends la route...vers Kopan, may be!


L
Assumer c'est zen ! :-)
L'importance du "voisin de méditation", véritable pilier qui nous soutient, oui !
Répondre
S

Merci LungTa! Besoin de l'affectif...j'assume, c'est zen!!! Oui le voisin vrai pilier, dur de s'en passer ensuite...A ce niveau là, je n'assume plus rien...


L
La méditation doit nous amener à ce bouleversement de la rencontre à nue mais c'est aussi parce que nous pouvons fuir ou que nous sommes libres de rester malgré tous les malgré, que cette rencontre est possible, sinon ce ne serait que contrainte "militaire" ;)
Répondre
S

C'est sûrement l'impression que l'on doit donner de l'extérieur, pourquoi ces contraintes "militaires" ? Parce que et tu as raison avec ton article d'aujourd'hui, il faut une certaine rigueur, même
si je n'aime pas le mot, on est tout à fait libre, d'ailleurs chacun a vécu cette retraite à son rythme, aucune obligation. Ce sont ces contraintes qui permettent justement de lâcher les défenses
et d'aller voir plus en profondeur ses fonctionnements et de faire du nettoyage sur ses conditionnements. Merci Lama, merci au soutien silencieux de mon voisin...Et de tous les autres! Dur le
retour et de se retrouver seule ensuite ! C'est pas très zen ça, LungTa : j'assume!