Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 10:48

Suite articles précédents: Aires cérébrales activées précédant la décision que le sujet pense prendre… ...Ces samskâra ou empreintes viennent de l’enfance disent nos psychologues et psychanalystes; ils viennent aussi, disent l’hindouisme et le bouddhisme, des vies antérieures, des équipes scientifiques universitaires ont vérifié la réalité de l’existence des souvenirs de vies antérieures chez certains enfants, de tout jeune âge, (entre 2011-11-28_101226.jpgdeux et cinq ans) se souvenant spontanément de leurs vies antérieures. Conférence :  Psychologie et méditation dans le fonctionnement de notre mental Jean Pierre Schnetzler Cette étude de témoignages et faits a été menée par un de mes collègues pionnier de cette recherche, le professeur Stevenson, qui est professeur de psychiatrie à l’Université de Virginie aux Etats-Unis. Il a réuni environ plus de deux mille cinq cents cas vérifiés de cette question. Depuis d’autres publications dans les journaux scientifiques depuis deux à trois ans par trois autres équipes universitaires indépendantes. J’ai moi-même écrit un livre sur la question, adsl-TV-15503.jpgrésumant les constatations de Stevenson, et les miennes propres car j’ai aussi observé un petit nombre de cas. Voilà donc pour l’existence des samskâra, qui constituent entre autres l’inconscient. Cet inconscient est personnel, au sens freudien, collectif, au sens jungien, ou transpersonnel, s’il vient aussi d’individualités nous ayant précédés et nous ayant légué un héritage dont nous ne sommes pas toujours conscients mais dont il faut que nous payions les droits. Quels sont alors les moyens pour se débarrasser de ces samskâra ? C’est la sagesse : prajñâ, qui permet de voir justement les choses comme elles sont, associée à des règles de comportement : l’éthique, la moralité, sîla, qui évite que nous nous fassions du mal, à nous-mêmes ou à autrui, et que, par conséquent, nous développions une série de causes qui trouble notre mental, charge notre inconscient et nous empêche de développer comme il convient la lucidité de l’esprit et la tranquillité intérieure, indispensables pour que nous puissions pratiquer la méditation de façon fructueuse et, de ce fait, nous libérer. Qu’est-ce que disent, de leur côté, la psychanalyse et les psychothérapies individuelles d’inspiration analytique ? Les psychanalyses, freudienne, post freudienne ou jungienne, en reprenant ce qu’elles ont de commun, nous disent toutes qu’il est nécessaire d’intégrer l’inconscient et ses contenus infantiles, au travers d’une compréhension des régularités de notre comportement et des défenses par lesquelles nous nous empêchons de prendre conscience de certaines choses. Comment se sont constitués désirs,  répulsions,  peurs, etc... au fil de l'enfance, ce qui permet de comprendre le présent en reconstituant le passé. C'est ce qu'ont apportées a psychologie génétique, confortant les connaissances du bouddhisme dans le détail de la façon dont se constitue la personne, dont les modes de fonctionnement de l’intelligence croissent en complexité, etc. Le Bouddha n’étant pas, à cet égard intéressé par la connaissance minutieuse des mécanismes subtils puisqu’il lui suffisait de s’en débarrasser, en bloc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati - dans regards sur soi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories