Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 11:15

En toute conscience…autrement dit l’effet venant avant la cause : marche t'on sur la tête (voir expérience scientifique article plus haut ou dans page d'accueil à droite).

C’est une expérience scientifique qui peut n’être que significative et l’on s’étonne d’ailleurs que son impact tout comme celui de la mécanique quantique sur notre réalité, n’ait pas eu le retentissement attendu. Peut être a-t-on peur de reconnaitre toute notre élucubration, de la solidification que l’on donne à tout phénomène et de la solidification de notre « moi », une prétendue permanence et indépendance, comme existant de façon unique sur la base de tout ce qui relève du corps et de l’esprit et que l’on pense contrôler ou dominer en en étant le propriétaire.   0603133814DVB-TFrance 2

Que veut dire cette expérience sinon que notre libre arbitre n’est pas si libre que cela et même carrément remis en question, exit l' existentialisme sartrien qui tendait  vers le néant. Exit à contrario le déterminisme, car si les choses n'étaient que prédéterminées ou figées elles ne pourraient justement se produire. Mais il y a bien un « entre-deux » cher à Daniel Sibony   « Enjeu d’exister » de Daniel Sibony dénonce le « je » en prise avec ses jeux , chercheur, philosophe, qui se situerait entre ces 2 extrêmes. Il se pourrait et c’est ce que montre cette expérience qu’il y ait des empreintes sur notre continuum de conscience ou de fortes inclinations qui nous poussent à reproduire les mêmes schèmes, qui nous feraient concevoir notre perception de la réalité selon qqchose paraissant préétabli. C’est le débat des phénoménologistes avec Platon via Socrate en précurseurs de la longue lignée qui va suivre en passant par Locke, Hume etc…Reste à savoir si l’on peut parler d’auto-perception ou de conscience qui observerait une conscience qui elle-même…sans pouvoir y prendre fin. Ce dont on peut être sûr par contre c’est de l’interdépendance de tout dans tout, et de la vocation à l'annihilation ou disparition de tout phénomène. Ce dont on peut être sûr également c'est de la causalité qui rend la production de tous phénomènes et ouvre ainsi le champ de tous les possibles. Devant la fonte de l’ego qui se croyait tout puissant, reste le simple "je" et un fonctionnement que l’on ne peut dénier mais rend beaucoup plus humble, le fait que tout phénomène n’existerait que sur sa base d’imputation ou de dénomination.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarasvati - dans regards sur soi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories