Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:30

...commence dans0305220850DVB-TFrance-5.jpg la relation à la mère, et que tout le long de la vie le souvenir de cette période durant laquelle chacun s’est cru tout puissant et était comblé enfoui dans l’inconscient fait pression sur le moi pour le mener à une régression à la mère et à l’inceste. Comment accepter qu’une mère capable de mettre l’enfant au monde n’ait pas le pouvoir de nous faire renaitre ? C’est ce que Romain Gary en poète, homme, a décrit : « Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais. On est obligé ensuite de manger froid jusqu’à la fin de ses jours. Après cela chaque fois qu’une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son cœur, ce ne sont plus que des condoléances. Des bras adorables se referment autour de votre cou et des lèvres très douces vous parlent d’amour, mais vous êtes au courant, vous êtes passés à la source très tôt et vous avez tout bu. Lorsque la soif vous reprend, vous avez beau vous jeter de tous côtés, il n’y a plus de puits, il n’y a que des mirages. » Et pour la femme ? Comme nos ténors (psys) étaient des hommes, la chose a été qq peu reléguée au même ! On pourrait dire oui…mais avec un plus au lieu…d’un moins.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sonam - dans mots pour maux
commenter cet article

commentaires

annie 21/05/2010 11:45


C'est quoi le plus pour les femmes Sonam?


Sonam 21/05/2010 21:08



Le plus c'est... le mode identificatoire à la mère, le même manque mais avec une possibilité sublimatoire...de plus!



Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories