Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 09:33

 

Tous les phé2010-09-12_093221.png nomènes de même nature sont reliés les uns aux autres par la résonnance, si l’on part de l’acousti que, c’est la capacité d’un objet à amplifier, renvoyer le son. Les phénomènes sont impermanents et interdépendants par la dynamique de la résonnance, on donne souvent l’exemple du battement d’ailes d’un papillon dans la forêt amazonienne qui provoque un typhon au Japon. Le psychisme résonne dans le psychisme, les émotions de la mère, elle-même en résonnance avec son environnement imprègne les formations2010-09-12_093156.png psychiques du fœtus . Les résonnances sont automatiques, indépendantes de notre volonté personnelle, mais notre psychisme peut les freiner dans l’égotique par excellence qui nous enferme dans une coque au lieu d’être ouvert à la résonnance dans le lâcher-prise, ouvert à la réalité changeante,  vivante. Si l’individu est dans la revendication d’être séparé, il se ferme à tous les autres, à sa présence à l’univers, de la fleur sensible au vent, au froid mais complètement ouverte. Le problème est de croire à l’idée qu’on se fait de la réalité plutôt qu’à la réalité elle-même, et d’y rester accroché dans l’attachement de vouloir tout contrôler. Avoir la foi dans le fait de marcher soi-même, la vie n’a pas besoin du « Moi », permettre à la vie de résonner en nous, comprendre que l’univers est ma propre vie dans une attitude d’amour, non simulé mais d’une profonde liberté. Abandonner toutes ses rigidités, mon cœur touche le cœur de l’autre, comprendre que nous avons la même nature de bouddha, dans le soutra de « la guirlande des fleurs » : chaque monde donne forme les uns aux autres. Jean Pierre Faure, chercheur scientifique, enseignant zen en Dordogne, revoir : ici

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 09:31

En visite à la ville phocéenne

Pleine vue sur le port et ses clameurs doucereusesP9040011.JPG

Té…pauvr’ si c’est pas malheureux une végétarienne !

Ben…préfère la bouillabaisse de légumes

…avec sa semoule !

 

Repost 0
Published by Sonam - dans actualité
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 09:36

 

Elisabeth dit Babou a les yeux verts émeraude, arbore des plumes colorées et adore se trémousser sur de la salsa. Elle est éprise de liberté et a l’art d’agacer ses congénères notamment sa fille qui ne souhaite pas sa présence…à son mariage. Elle va devoir lui prouver qu’elle peut être présentable, juste peinture sociale au passage du milieu du travail, elle va accepter le boulot qui ne demande aucunes qualifications et peut rapporter gros : l’immobilier, c-opacabana.JPGqui plus est le multi share. Ce qui lui vaut les rencontres les plus glauques en termes de requin(e)s du milieu, tout est bon pour appâter le chaland et les nigauds qui sont chargés de rabattre la clientèle pour les autres.  Mais voilà la com’ elle connait Babou et a l’art aussi de se faire des amis, peut être trop facilement, il y a toujours du trop pour sa fille et tous ceux qui veulent lui mettre une laisse. Une fille qui aimerait bien se distancier de cette mère qui lui rend tant, « c’est mignon à c’t âge là c’est après qu’ils vous chient sur la gueule » ! Elle a aussi le cœur sur la main et cela finit par payer, voilà de quoi être encore plus libre et laisser libre cours à sa fantaisie et pouvoir s’échapper de qqs uns de nos carcans.

 

Repost 0
Published by Sonam - dans actualité
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 09:34

 

Pour nous le rappeler Jeanne Schut, traductrice des enseignements donnés par les moines de la tradition de la forêt. Elle-même a débuté en suivant de la méditation avec un groupe d’amis, une pratique spirituelle qui se voulait au centre même de notre vie et non en pratiquant 1h de méditation par ci par là. Simplifier sa vie dans un mode sain et simple, les vertus sont au quotidien avec la méditation pour retrouver le silence en soi et pouvoir 0705084419DVB-TFrance-2.jpgagir positivement quand l’agitation survient. Quand on parle de don, non pas celui qui veut racheter facilement sa méconduite, mais celui qui est de pardonner et de s’abandonner pour lâcher véritablement l’ego. Pouvoir s’observer, dans le fait de mal parler par exemple, cette simple observation permet de développer une plus grande conscience qui est le chemin de la méditation, ce qui hausse nos mérites et grandit notre confiance. Les mérites c’est ce qui permet la confiance en soi, le bouddha poursuivit par les pensées d’agitation symbolisées par des guerriers armés de flèches, de tentation par les filles de mara, a fait le geste de toucher la terre pour prendre la terre à témoin, qui a la mémoire de tous nos mérites accumulés, de nos fruits vertueux, il a pu ainsi, confiant, atteindre l’éveil. Des enseignements d’Ajahn Chah rayonnant d’amour et de compassion, doté de caractéristiques humaines repris dans 2 volumes « vertus et méditation » et « méditation et sagesse ». 3 grands thèmes en 2 livres, ils s’interpénètrent, se complètent, les uns permettant les autres. Revoir l’émission : ici  .

 

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 09:47

 

D’une centaine de pratiquants pour développer toutes les qualités, de la force et de l’énergie en partage avec les autres. Dagpo Rimpoché, lire son autobiographie : « un lama venu du Tibet » est présent depuis 50 ans en France et s’est résous à enseigner, ce qui 1227083228DVB-TFrance 2permet une transmission authentique avec un enseignement complet d’une lignée depuis le Bouddha. Les enseignements sont là pour nous interroger sans cesse sur ce que nous pensons, disons et faisons et donne cette possibilité de s’y arrêter. Loin de l’attrait seul intellectuel cher à l’occidental, les rituels sont là pour permettre d’approfondir ses connaissances et de développer la foi qui permet de développer la pratique et de transformer  son esprit. Se déclarer bouddhiste c’est au quotidien dans sa façon d’aborder les évènements. Les enseignements sont là pour nous rappeler les inconvénients de ne pas penser au caractère inéluctable de la mort et donc du caractère précieux de l’existence humaine. Revoir : ici

Lire aussi « J’ai connu le Tibet » de Thoupten Puntsok et « Vivez sans entrave » de Pema Chodrom

 

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 09:52

 

Professeur d’immunologie, alors que la Vie est en même temps inextricable et évidente, P Roth. La vie, mot toujours plus vaste que la simple somme de ce qui la compose, l’étoffe en est trop fine pour être saisie sans courir le risque d’être disséquée et perdue. JC Ameisen nous montre que la sculpture du vivant c’est la mort avec le suicide cellulaire nécessaire à la vie même, la vie est suspendue aux conditions environnemtales, selon ce qui va lui être favorable pour apparaitre comme les saisons ou une partie de la vie est suspendue et détruite. Depuis Darwin on sait qu’il n’y a pas de relations intentionnelles à la Vie mais un ensemble de causes et conditions, des mécanismes aux manifestations. Ce qui montre la fragilité et en même temps la robustesse de nos existences, par l’extra ordinaire de ce que l’on croit évident  « le vrai miracle c’est de marcher sur terre  et non sur l’eau» Thich Nhat Hanh. Le fait de réussir à ne pas tomber, nous sommes dans une reconstruction vie.JPGpermanente face à la déconstruction, nos planètes elles même sont dans un déséquilibre permanent tenues par l’attraction solaire. Mais à trop vouloir expliquer la vie ne la perdons nous pas ? L’observateur est juge et partie de ce qu’il observe, jamais neutre, de ce qui est au-delà de notre capacité à regarder, car ce qu’on voit dépend de la façon dont on le regarde. H Bergson dans « la pensée et le mouvement », mobilité dont est faite la stabilité de la vie dans une série de discontinuités, la continuité est faite de discontinuités, la vie n’est jamais morte en tant que telle mais en perpétuelle transformation, mouvance de ce que l'on croit être sa disparition. Tableau de VVgogh

 

 

Repost 0
Published by Sonam - dans regards sur soi
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 09:41

 

Parce « l’embrasseur d’éveil du pays des glaciers » voir article : Mais au fait, qui est Milarepa ? , est l’exemple vivant de notre capacité de transformation et ce malgré les mauvaises conditions d’un début de vie et surtout malgré les fautes grav es accumulées, voir article : « Milarépa : La Voie du Bonheur »  . Ce qui ne permet plus de penser que cette transformation ne s’adresse 0417212557DVB-TFrance 5qu’à certains êtres privilégiés ou autres déjà initiés. Sa plus grande force a été de vite comprendre qu’il n’avait pas le choix, notre lot à tous, et qu’il devait mettre toutes ses capacités à son salut. Après avoir causé des désastres, il échappe à la vindicte vengeresse de sa mère de son enfance volée et réduite à l’esclavage pour aller chercher un thérapeute approprié et maitre éveillé qui va pouvoir comprendre ce qu’il a vécu et ce dont il a besoin pour purifier l’imprégnation de son esprit et modes de pensées habituels. La rédemption est certes douloureuse mais se révèle nécessaire à la libération de l’esprit, lui permettre de sortir de tous ses emprisonnements et conditionnements, notre lot à tous aussi. Précédent :  Explication de Milarepa, le Yogi en cette nouvelle lune

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 10:05

La patience est ce qui permet d'éviter la colère et l'aversion, principaux poisons de l'esprit, pour soi même et pour les conséquences que cela entraine sur autrui. Elle est la 3ème des paramitas ou perfections qui sont la Générosité, l'Ethique, l'Enthousiasme, la Concentration et la Sagesse, pratique des boddhisatvas qui les conduisent à leur parachèvement dans le but 0219215925DVB-TFrance-5.jpgd'atteindre l'éveil. La patience est de 3 sortes, celle de ne pas rendre le mal, d'accepter la souffrance et d'endurer les difficultés, ce qui est plutôt vu dans notre société comme un aveu de faiblesse ou de résignation. La Patience est un facteur mental dont la fonction est que l'esprit ne soit pas perturbé par toutes les agressions, considérer ainsi qu'un médecin, la personne qui vous agresse comme malade sous l'emprise de sa maladie ou perturbations. Voir les obstacles comme autant d'opportunités de développer la patience,et de purifier ses empreintes négatives qui ne réapparaitront plus. Méditer sur les bienfaits de sa pratique, sur les tenants et les aboutissants et avec la Concentration, développer la paix de l'esprit, pour qu'il ne soit lui même plus dominé par les facteurs mentaux négatifs. Emission avec Gueshé Lobsang Yeshé : ici link.

Lire " La Guirlande des êtres fortunés" Dakpo Rimpoché, "Textes tibétains inédits" Alexandra David Néel, "Esprit lumineux" Peter Fenner.

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 09:40

Inspiré par une histoire de l’écrivain haïtien Dany Laferrière, cf article :  « les étonnants voyageurs »… . Le triste privilège de l’émancipation féminine, c’est de pouvoir s’offrir aussi le tourisme sexuel dans ces contrées exotiques ou la misère est le prétexte pour tout s’acheter. L’économie reine, la consommation comme valeur de vie, l’argent comme argument définitif, alors pourquoi pas une nouvelle forme sud.JPGde colonialisme désarmant à première vue. C’est tellement plus facile de tendre un billet ou autres cadeaux consommatifs pour demander des faveurs et s’économiser dans la relation et l’altérité qui demandent tant d’efforts de construction de soi et de remise en question comme chacun sait. On peut même, peut être parce que femme oblige, solliciter un amour romantique et déguiser cette relation afin qu’elle nous renvoie l’image sociale attendue. Ce sont des cinquantenaires, car à cet âge, on a souvent épuisé les partenaires, les enfants ou amis qui vous renvoient justement votre manque d’altérité et que le petit minois enjoliveur n’a plus toute sa fraicheur pour appâter le mâle. Alors on rêve de caresses faciles, de jeunesse, de sourires sur dents blanches éclatantes et autres fantaisies distrayantes sans aucunes remarques déplacées à votre personne, et là c’est vous qui devenez misérable. "Vers le sud" film de Laurent Cantet, titre donné par Télérama.

Repost 0
Published by Sonam - dans actualité
commenter cet article
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 09:23

Protection mate0815084636DVB-TFrance-2.jpgrnelle par excellence en similit0815084735DVB-TFrance-2.jpgude avec la vierge0815084726DVB-TFrance-2.jpg Marie, elle protège de toutes les peurs et obstacles, en lutte contre les mauvais esprits ou démons, symboles de notre propre esprit. Avant d’être une déité tantrique de méditation pour la transformation de notre esprit dans la pure nature d’éveil, elle a été une disciple d’un Bouddha et a souhaité atteindre l’éveil dans un corps féminin. C’est une médiatrice pour accompagner le fidèle à surmonter les obstacles du quotidien, représentée sous 21 aspects dont la plus pratiquée est Tara verte, vert associé au vent dans sa rapidité à nous venir en aide. Son aspect ultime est la sagesse transcendante et temporaire une boddhisattva de compassion, émanation de Tchenrezi, elle vit dans une terre pure : l’harmonieux arrangement de turquoise, terres pures qui sont autant d’états d’esprit de félicité. Pour en parler Eric Vinson, chercheur, élevé dans les 2 traditions spirituelles : ici.

La pratiquer, ¼ lunaire, c’est aussi pouvoir énoncer clairement nos obstacles et d’obstacles en obstacles nous atteignons de plus en plus clairement la nature de notre esprit et les voiles obscurcissants.

Repost 0
Published by Sonam - dans sagesse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Sarasvati
  • Le blog de Sarasvati
  • : De Sarasvati, source d'inspiration, de savoir et de transformation... Pour partager mes lectures, mes rencontres, mes découvertes pour un regard sur nous mêmes!
  • Contact

Recherche

Catégories